•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les candidats à la mairie de New York divisés sur la vaccination de ses employés

Deux visions s'affrontent dans la course à la mairie de New York : les candidats républicains et démocrates doivent jongler avec l'ultimatum lancé par le maire sortant aux employés municipaux non vaccinés contre la COVID-19.

Des centaines de personnes brandissent des drapeaux contre le règlement vaccinal.

Des citoyens manifestaient récemment à Staten Island, en banlieue de New York, contre le règlement vaccinal du maire sortant Bill De Blasio.

Photo : Radio-Canada / Azeb Wolde-Giorghis

Des milliers d'employés non vaccinés de la Ville de New York, dont les policiers, les pompiers et les éboueurs, pourraient être en congé sans solde dès lundi, la veille des élections.

Le maire sortant, Bill de Blasio, est ferme : il faut d'abord protéger la santé des 8,8 millions d'habitants de New York, plaide-t-il.

Avec près de 30 000 employés qui ne seraient toujours pas immunisés contre la COVID-19, la Ville pourrait faire face à des ruptures de services.

Les principaux candidats ont dû prendre position dans un des deux camps.

Eric Adams

Perçu comme étant le successeur de Bill de Blasio, le démocrate Eric Adams a déjà indiqué qu'il soutenait le règlement vaccinal du maire sortant.

Le démocrate devant une foule

Eric Adams

Photo : Reuters / BRENDAN MCDERMID

Le candidat à la mairie de New York – ville qui compte sept fois plus d'électeurs démocrates que républicains – est d'ailleurs favori dans les sondages.

Cet ancien policier et sénateur de l'État de New York a pour ambition d'augmenter l'accès aux soins de santé pour tous et de combattre les inégalités raciales.

La communauté noire a été deux fois plus touchée par la pandémie, a lancé l'homme de 61 ans devant une salle de partisans à Far Rockaway, dans l'arrondissement de Queens, cette fin de semaine.

Curtis Sliwa

Le candidat républicain Curtis Sliwa, 67 ans, s'est quant à lui posé en opposant au règlement de Bill de Blasio.

L'homme de 67 ans craint une détérioration de la pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans certains secteurs, d'autant plus qu'il souhaite augmenter les effectifs policiers à New York.

L'homme au béret rouge a d'ailleurs fondé les anges gardiens de New York, ces bénévoles qui patrouillent le métro pour assurer la sécurité des passagers depuis 1979.

« Je m’oppose à la vaccination obligatoire chez les employés municipaux. J’encourage la vaccination, mais imaginez : il n’y a déjà pas assez de policiers et de pompiers, et on va en perdre encore davantage à cause de ce règlement. »

— Une citation de  Curtis Sliwa, candidat à la mairie de New York
Le républicain Curtis Sliwa et le démocrate Eric Adams

Le républicain Curtis Sliwa et le démocrate Eric Adams

Photo : Reuters / EDUARDO MUNOZ

Le caractère excentrique de M. Sliwa ne fait toutefois pas l'unanimité.

Le candidat républicain vit avec sa quatrième épouse dans un appartement de 30 mètres carrés (320 pieds carrés) à Manhattan, avec une quinzaine de chats qu'il a secourus.

Il est aussi connu pour avoir eu une vie rythmée par des altercations avec la mafia et il clame avoir été battu plusieurs fois dans les rues de New York.

Les électeurs iront aux urnes mardi. Le taux de participation aux dernières élections municipales en 2017 était de 25 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !