•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La banque alimentaire de Saskatoon sera prête en cas de problème d’approvisionnement

Le logo de la banque alimentaire sur la façade du bâtiment.

La banque alimentaire de Saskatoon se prépare à faire face à des problèmes d'approvisionnement liés à la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Olivier Hamel

Radio-Canada

La Saskatchewan a enregistré une baisse de la demande dans les banques alimentaires dernièrement, mais la directrice de la banque alimentaire de Saskatoon pense que cette tendance sera renversée au cours des deux prochaines années, avec l’impact de la pandémie.

Il pourrait y avoir une hausse considérable du nombre de demandeurs à la banque alimentaire de Saskatoon dans les deux prochaines années, et cela inquiète la directrice générale de la banque alimentaire, Laurie O’Connor.

Elle croit que cette tendance à la hausse va se manifester à l’échelle du pays.

La banque alimentaire de saskatoon, dit-elle, se prépare pour faire face à cette possibilité.

Nous nous assurons que nous avons assez de nourriture sur place. Nous nous préparons pour répondre à tout problème qui pourrait survenir dans la chaîne d’approvisionnement, et à toute autre mesure de confinement qui pourrait être mise en place en raison de la pandémie, explique-t-elle.

Malgré tout, la demande pour les services des banques alimentaires est moins élevée en Saskatchewan qu’ailleurs au pays, selon une étude.

Le dernier rapport Bilan-Faim de l’organisme Banques alimentaires Canada indique que les banques alimentaires de la Saskatchewan ont connu une baisse de près de 12 % du nombre de visites de 2019 à 2021.

Laurie O’Connor n’est pas certaine de la raison de cette baisse d’achalandage.

Elle pense que les banques alimentaires donnent plus de nourriture aux demandeurs par visite, pour limiter les contacts en raison de la pandémie, et que cela pourrait contribuer à expliquer les données.

De son côté, le directeur du laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire à l’Université Dalhousie, Sylvain Charlebois, n’est pas surpris de voir une hausse de l'utilisation des banques alimentaires dans l'ensemble du pays en temps de pandémie.

Ce qui l’inquiète le plus est leur approvisionnement, car des consommateurs achètent de plus en plus des produits qui se seraient autrefois rendus aux banques alimentaires.

On voit de plus en plus que le taux d’inflation alimentaire augmente, explique-t-il. Beaucoup de consommateurs tentent d’épargner et achètent des produits de dernière minute dont la date d’expiration est sur le point d’arriver.

Pour aider les banques alimentaires, Sylvain Charlebois conseille aux Canadiens d’envoyer des dons monétaires plutôt que des denrées alimentaires.

Ces organismes, dit-il, sont plus habiles que les consommateurs pour trouver des façons d’obtenir davantage de nourriture pour leur argent.

Avec des informations d’Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !