•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Coderre révélera les emplois qu’il a occupés au privé s’il est élu

Le chef de Ensemble Montréal, Denis Coderre, répond aux questions des journalistes.

Le chef d'Ensemble Montréal, Denis Coderre, en discussion avec des journalistes.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Denis Coderre n'entend pas en dire plus, pour l'instant, sur les activités qui l'ont occupé depuis son départ de la mairie de Montréal. Il se pliera toutefois à l'exercice s'il est élu le 7 novembre prochain, a-t-il assuré.

Quand je vais être élu, inquiétez-vous pas, tout le monde va savoir où est-ce que j’ai travaillé, a déclaré M. Coderre dimanche aux journalistes.

Quand on signe des contrats, il y a des ententes de confidentialité, a-t-il expliqué pour justifier sa décision. Et comme citoyen, je n'ai pas à les révéler.

Radio-Canada rapportait samedi que le chef d'Ensemble Montréal n'a pas voulu répondre aux questions concernant les mandats qu'il a obtenus ces quatre dernières années ni à celles sur les intérêts financiers qu'il a dans le secteur privé.

Le code d'éthique des membres du conseil municipal stipule que les élus doivent faire part des intérêts pécuniaires qu'ils détiennent actuellement dans des immeubles, des personnes morales, des sociétés et des entreprises susceptibles d’avoir des contrats avec la Ville ou avec tout organisme municipal dont [ils] font partie, et ce, dans les 60 jours suivant leur élection.

Cette déclaration, précise-t-on, doit comprendre les emplois et postes que l'élu occupe au sein de conseils d'administration.

Citant le cas d'un ami qui faisait des soumissions auprès de la Ville pour du matériel roulant lorsqu'il était maire, M. Coderre a expliqué qu'il ne s'impliquait pas dans les dossiers qui le concernaient. Je n'avais pas de revenus de lui, mais parce que j'étais proche de lui [...] je me retirais tout simplement, a-t-il dit. C'est comme ça que je vais fonctionner.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Valérie Plante dévoile ses déclarations fiscales

Face au refus de M. Coderre, la cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, a décidé de rendre ses déclarations fiscales des quatre dernières années disponibles aux médias, dont Radio-Canada. Une initiative qui reflète l’intégrité et l’absence de conflit d’intérêts de notre équipe, a-t-elle soutenu.

Valérie Plante devant un micro.

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante.

Photo : Radio-Canada

Projet Montréal a dit « s'interroger » sur les raisons qui poussent M. Coderre à refuser de dévoiler les revenus qu'il a réalisés. Qu’est-ce que le candidat à la mairie a à cacher?, s'est demandé la formation politique dans un communiqué.

Selon Robert Beaudry, candidat pour Projet Montréal dans le district de Saint-Jacques, Denis Coderre doit répondre aux questions sur les liens d'affaires qu'il a développés ces dernières années, car ceux-ci pourraient avoir un grand impact sur les projets qui sollicitent des fonds publics.

Au nombre de ces projets se trouvent l'installation d'un futur stade de baseball au centre-ville et la tenue d'une course de formule électrique, a donné en exemple Projet Montréal.

Mme Plante a invité les autres candidats à la mairie à l'imiter. Déjà approchés par Radio-Canada, le chef de Mouvement Montréal, Balarama Holness, avait refusé de dévoiler ses revenus, tandis que le chef de Montréal 2021, Luc Ménard, s'était prêté à l'exercice.

Aux dernières élections municipales à Montréal, en 2017, M. Coderre et Mme Plante avaient dévoilé leurs déclarations fiscales avant la tenue du scrutin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !