•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chasse diminue au Québec, mais la relève est là

Un cerf de Virginie.

On compte plus de 325 000 cerfs de Virginie au Québec.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nombre de chasseurs baisse depuis près de 10 ans au Québec. Cela représente un problème pour la gestion de la faune, principalement de la population de cerfs de Virginie.

Pour renverser la tendance, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec réserve deux jours de chasse pour la relève, exclusivement.

Le concept gagne en popularité. Près des deux tiers des participants à ces expéditions ont entre 12 et 17 ans.

Le directeur général à la Société pour la nature et les parcs, Alain Branchaud, explique à quel point la chasse sportive est essentielle pour contrôler les populations de chevreuils.

On a tellement détruit les cycles naturels en détruisant les habitats qu'on a plus de communauté animale assez complexe pour avoir un système d'auto régulation des populations, dit-il.

Depuis quelques années, on assiste à une baisse de l'engouement pour la chasse. Or, il y a de la relève pour la chasse aux cerfs de Virginie. Les explications de Marie-Josée Paquette-Comeau.

Quelque 50 000 cerfs de Virginie sont tués chaque année au Québec, sur une population de 325 000 bêtes.

La chasse effectuée par l'humain devient un mécanisme de contrôle des populations, là où il y a de trop forte densité, qui est vraiment essentiel pour maintenir en vie les cheptels, mais aussi pour éviter les dommages à l'environnement, conclut le directeur.

Avec les informations de Marie-Josée Paquette-Comeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...