•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dominique Anglade sévit contre les députés Montpetit et Barrette

Mme Anglade parle dans un micro devant des drapeaux du Québec.

La cheffe libérale Dominique Anglade a retiré aux députés Marie Montpetit et Gaétan Barrette toutes leurs responsabilités dans son cabinet fantôme.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Radio-Canada

La cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, a retiré aux députés Marie Montpetit et Gaétan Barrette toutes leurs responsabilités dans son cabinet fantôme.

Dominique Anglade s'occupera désormais du dossier de la santé qu’avait Marie Montpetit.

Le député Carlos Leitao prendra celui du Conseil du trésor qu’avait Gaétan Barrette, tandis que le député David Birnbaum prendra la relève aux relations intergouvernementales canadiennes à la suite du député de La Pinière.

Gaétan Barrette était également responsable de l’administration gouvernementale, d’éthique, de transformation numérique et d’intégrité des marchés publics. Le Parti libéral du Québec n'a cependant pas précisé quelles seront les personnes qui prendront sa relève dans ces dossiers.

Ces rétrogradations surviennent après un différend survenu cette semaine entre les députés Montpetit et Barrette sur les réseaux sociaux.

Marie Montpetit a fait des remontrances à Gaétan Barrette sur Twitter, après que ce dernier y eut critiqué Louis Godin, président-directeur général de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, en disant qu’il prononce lors de ses entrevues les mêmes mots qu'en 2015.

Mme Montpetit a alors écrit qu’elle considérait le gazouillis de son collègue comme peu productif, tout comme les menaces du premier ministre Legault envers les médecins de famille. Elle lui a suggéré un changement de ton envers les professionnels de la santé, qui portent le réseau à bout de bras depuis le début de la pandémie.

À la suite de ces propos, la cheffe libérale était intervenue lors d'un caucus spécial, jeudi après-midi, pour s’assurer que ce genre de débat reste entre les députés et ne soit pas étalé sur la place publique.

Elle a aussi déclaré qu’elle s’attendait à une solidarité sans faille entre ses députés et qu'elle avait fortement recommandé aux porte-parole de son parti de s’en tenir aux dossiers qui leur appartiennent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !