•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Finnegana, de César Al-Zawahra

César Al-Zawahra a pris un égoportrait.

César Al-Zawahra est en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Photo : César Al-Zawahra

Radio-Canada

César Al-Zawahra fait partie des 23 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

Je m'appelle César et suis âgé de 19 ans. J'étudie au Collège Montmorency en arts, lettres et communications (profil littérature). Je suis d'origine syrienne. Homme de lettres par moments, renifleur de mondes par d'autres, amoureux des chiots, de la philosophie et de l'entraînement physique, je m'intéresse à la littérature de tous les genres, des temps médiévaux jusqu'au Nouveau Roman, sans oublier la paralittérature (Agatha Christie, George Orwell, Edgar Allan Poe et j'en passe). Je lis du Laferrière comme du Molière. C'est écouter les pensées des gens, leur imaginaire, qui m'est un réel exutoire. Écouter la poésie revient à écouter la musicalité des âmes dénudées, anciennes comme nouvelles, médiévales comme contemporaines.

Les principaux thèmes que j’aborde dans ce texte

Dans ma suite poétique, je tente d'aborder le thème de l'absurde, chose peu essayée en poésie et qui d'ailleurs me travaille toujours. Vous trouverez plus précisément, dans Finnegana, les thèmes sous-jacents de l'amour, de la guerre, du sexe, de l'hédonisme et de la mélancolie, tous imprégnés d'une touche d'incompréhension existentielle.

Ma source d’inspiration pour ce texte

J'affectionne particulièrement les auteurs de l'absurde tels Kafka, Camus et Beckett, desquels je me suis grandement inspiré pour l'écriture de cette suite. La déambulation littéraire m'a elle aussi inspiré en facilitant l'accès à mon propre imaginaire intérieur, ce qui m'a également permis de prêter une attention davantage sensible et critique à mon écriture.

Les premières lignes

« Betty concrétise
croque chocolats embrasse maladresses

Betty baby invite
larmes de pleureuses pleurer sale

couler
pour l’écoute
ça dit rien

face cachée de lune

Betty l’astre Betty farce Betty fond beautiful »

— Une citation de  Extrait de Finnegana, de César Al-Zawahra

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !