•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Filles-échardes, de Rosy Daneault

Elle sourit devant des peluches.

Rosy Daneault est en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Photo : Victor Bégin

Radio-Canada

Rosy Daneault fait partie des 23 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

J’ai souvent souhaité être une fantôme. À la place, je termine une maîtrise en études littéraires en recherche-création à l’Université du Québec à Montréal. Les rapports atypiques au réel, la phénoménologie et les théories écoféministes hantent ma pratique. Les revues Lapsus, Nyx et Saturne ont dit oui à mes textes. J’ai codirigé le collectif Le cas : quel domaine judiciaire pour la littérature?, paru en juillet 2021 aux éditions L’instant même. C’est dans le cadre de ce projet que j’ai compris que j’étais une machine humaine à huit mains.

Les principaux thèmes que j’aborde dans ce texte

Ce poème traite de violence, de traumatisme, de rapport à la communauté, de transmission de la douleur, de transcendance et d’amour.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Le poème s’est écrit en plusieurs temps : il est teinté des craquements de la forêt; de mes fuites-lièvres à l’intérieur; des moments où chacune chez nous, devant les cristaux liquides et le corps qui répondait aux lettres des autres, nous avons pleuré la même larme.

Les premières lignes

« Sommeil bribes, mouvement souhaité, oui, dans l’entorse les filles fouillent le creux d’où voler, d’où dégager des odeurs, – familières : flouve fruits, vinaigre, maman es-tu capsulée comme nous dans un sac, pas le visage qui clignote, pas la mémoire circulaire, pas la peur braquage, pas le pillage de force, l’homme dans le lit, la résurgence du deuil »

— Une citation de  Extrait de Filles-échardes, de Rosy Daneault

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !