•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des funérailles grandioses et émouvantes pour le pompier Pierre Lacroix

Des pompiers debout. On voit clairement l'un d'entre eux regarder l'objectif.

Pierre Lacroix est mort en héros alors qu'il participait à une opération de sauvetage dans les rapides de Lachine à la mi-octobre.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

La Presse canadienne

Le soleil a réchauffé le cœur endeuillé de centaines de pompiers, surtout de Montréal, mais aussi de partout en Amérique du Nord, venus rendre un dernier hommage vendredi à Pierre Lacroix, décédé en portant secours à deux citoyens en péril dans les rapides de Lachine le 17 octobre dernier.

Après avoir défilé depuis le Vieux-Port de Montréal en suivant un magnifique camion de pompiers antique, le cortège formé de proches et de collègues et d'une garde d'honneur s'est présenté à la basilique Notre-Dame pour la cérémonie funèbre.

Celle-ci était rediffusée sur grand écran à la place d'Armes, où étaient réunis les pompiers. Quelque 1200 d'entre eux étaient sur place.

Valérie Plante se recueille, entourée d'un pompier en uniforme et d'un homme en complet.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, s'est recueillie à l'occasion des funérailles du pompier Pierre Lacroix.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

À l'intérieur, les hommages évoquant le courage et l'excellence du disparu ont été nombreux. La mairesse Valérie Plante a été la première à s'exprimer. Le sacrifice de M. Lacroix ne sera jamais oublié. Aujourd'hui, nous sommes rassemblés à l'intérieur de cette enceinte et également à l'extérieur pour porter un dernier hommage à un homme qui a payé de sa vie pour sauver celle des autres. C'est le plus grand, le plus beau sacrifice.

Un pompier en uniforme tient un casque jaune entre ses mains.

Dernier hommage au pompier Pierre Lacroix

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le directeur du Service de sécurité incendie, Richard Liebmann, a ensuite évoqué le sens du service qui animait le disparu.

« Pierre aimait aider les autres et son geste final, son geste ultime, était un geste d'aide à des personnes en péril. On se souviendra à jamais du pompier Lacroix qui est mort exactement comme il a vécu : en aidant les autres. »

— Une citation de  Richard Liebmann, directeur du Service de sécurité incendie

Le vice-président de l'Association des pompiers, Richard Lafortune, a de son côté parlé de l'exemplarité du pompier Lacroix. Pierre représente ce qui est grand et bon chez nos pompiers et pompières. Il était parmi les meilleurs d'entre eux. C'est un héros. Nous nous souviendrons toujours de l'exemple qu'il a donné et nous nous en inspirerons. Il a fait le sacrifice ultime au service de sa ville et de sa communauté et tous lui seront éternellement reconnaissants.

Le cortège de pompiers accompagné de l'harmonie et de la garde d'honneur.

Le cortège de pompiers était accompagné de l'harmonie et de la garde d'honneur.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Mais ce sont les propos de son collègue Yannick Dion, entouré de toute l'équipe de la caserne 64, qui ont le plus touché l'auditoire. M. Dion a décrit le disparu avec beaucoup d'affection, racontant une foule d'anecdotes qui ont déridé les proches et amis réunis, soulignant toutes sortes de traits cocasses et inhabituels, tel que celui-ci : Pierre pouvait fumer une cigarette, se claquer deux grosses assiettes de spaghetti, trois [gâteaux] Jos Louis, deux [beignets] Boston à l'érable et ensuite courir 20 km en revenant chez lui le soir pour rester en forme.

Deux pompiers se recueillent devant une urne disposée de manière à rappeler un camion de pompiers.

Des hommages évoquant le courage de Pierre Lacroix ont afflué durant la cérémonie officielle vendredi.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une cérémonie de reconnaissance avait ensuite lieu au Palais des congrès de Montréal à l'issue de cette cérémonie funéraire.

Pierre Lacroix, qui était âgé de 58 ans, était marié et père de deux enfants.

Le cortège de pompiers lors des funérailles.

Quelque 1200 pompiers étaient sur place.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Il était l'un des quatre pompiers à bord d'une embarcation qui a chaviré le 17 octobre, lorsqu'ils tentaient d'aider un couple dans une autre embarcation en détresse dans le secteur des rapides de Lachine, sur le fleuve. Alors que les autres ont tous été sauvés, Pierre Lacroix est mort après être resté coincé sous le bateau.

Son corps a été retrouvé dans la nuit du lendemain, le 18 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !