•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois bambins s’échappent d’une garderie et déambulent près d’un boulevard urbain

De jeunes enfants jouent avec des blocs de construction.

Les enfants ont été ramenés à la garderie en bonne santé. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Trois bambins âgés de 2 à 3 ans se sont échappés d'une garderie de Québec jeudi matin et ont ensuite déambulé près d'un boulevard achalandé, heureusement sans conséquence malheureuse. La garderie fait maintenant l'objet d'un signalement à la Direction de la protection de la jeunesse.

C'est d'abord un citoyen qui a contacté la police pour signaler la présence d'un jeune enfant aux abords de l’autoroute Robert-Bourassa vers 11 h 20.

Rapidement, nos effectifs se déplacent sur les lieux qui confirment effectivement la présence d’un jeune enfant puis le prennent en charge, a précisé la porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (Service de police de la Ville de Québec), Marie-Pier Rivard.

Vers 11 h 28, les responsables de la garderie en question, située dans l'arrondissement des Rivières, ont eux-mêmes appelé le Service de police de la Ville de Québec pour signaler l'absence de deux enfants.

On déploie plusieurs autres effectifs policiers, dont trois maîtres-chiens, qui vont ratisser dans le secteur, a poursuivi la porte-parole. Puis quelques minutes plus tard, vers 11 h 40, on a un autre appel d’un passant qui dit être en présence de deux jeunes enfants toujours dans le même secteur de l’autoroute Robert-Bourassa.

Coincés dans la boue

Les policiers se rendent alors dans un secteur boisé, où ils rencontrent Nicole Sénéchal et Gervais Dumais qui prennent soin des enfants.

Quelques minutes plus tôt, le couple avait lui aussi été alerté par un passant de la présence des tout-petits. L’un des deux était en pleurs. Il avait les pieds complètement enlisés dans la boue et n’arrivait pas à bouger.

Nicole Sénéchal et Gervais Dumais pointent l'endroit où ils ont retrouvé les enfants.

Nicole Sénéchal et Gervais Dumais ont retrouvé deux bambins enlisés dans la boue.

Photo : Radio-Canada / Pascal Poinlane

« Ils ne bronchaient pas, ils étaient figés. Tout ce qu’il fallait faire, c’était de les rassurer. »

— Une citation de  Gervais Dumais

Le couple a dû s’y prendre à deux reprises avant de pouvoir extirper l’enfant de sa fâcheuse position.

Une chance que la personne qui a fait le 911 les a vus, parce que je ne suis pas sûre que nous même on les aurait vus, dit Nicole Sénéchal, qui ne croit pas que les enfants auraient pu s’en sortir sans l’aide d’adultes.

Les enfants ont été ramenés à la garderie en bonne santé. La police précise qu'ils portaient tous des vêtements pour l'extérieur.

Signalement à la Direction de la protection de la jeunesse

Le Service de police de la Ville de Québec mentionne que des signalements ont été faits à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ).

On a établi qu’il n’y avait rien de criminel dans cet événement là, toutefois on a dû faire un signalement quand même à la Direction de la protection de la jeunesse qui eux, allaient faire le lien s’il y avait lieu avec le ministère de la Famille, a souligné Marie-Pier Rivard.

C’est insensé, témoigne un père de famille

Le père d'un bambin a vu rouge avant d'éclater en sanglots, quand il a appris que son fils s'était échappé de sa garderie.

De penser que mon enfant ait traversé un boulevard urbain à 2 ans et demi, avec ses petits collègues de la garderie, c’est complètement insensé, a-t-il lancé en entrevue à Radio-Canada.

Jeudi, le père de famille a reçu un appel de la direction de la garderie lui disant que son fils s’était enfui durant une vingtaine de minutes à l’extérieur de la garderie et que ça avait nécessité une intervention policière pour le retrouver.

Mais quelques heures plus tard, une connaissance qui en fait avait vu trois bambins déambuler près d'un boulevard achalandé lui a donné plus d'explications.

Vers 16 h, je reçois un appel d’une connaissance qui a appelé la police, [...] il a vu des enfants courir tout heureux en direction des Galeries de la Capitale, a-t-il poursuivi.

« Je venais de comprendre que mon fils avait traversé un boulevard urbain, je suis tombé à genoux, je suis tombé en sanglots, pour de vrai, je me suis dit : "C’est quoi les chances pour qu’il ne se soit rien passé?" »

— Une citation de  Le père de l'un des trois enfants

Depuis, le père de famille a retiré son enfant de l'établissement.

Travaux de sécurité

Pour sa part, la garderie a fait part du récit des événements dans une lettre adressée aux parents.

Un enfant aurait eu besoin de l'assistance d'une éducatrice, et pendant que cette dernière l'aidait, trois bambins auraient échappé à sa surveillance et sont sortis par la porte avant de la garderie.

De plus, la direction de la garderie mentionne qu'elle prévoit de faire des travaux pour améliorer la sécurité du bâtiment.

Notre bâtiment est conforme aux règles de la régie du bâtiment et aux exigences du ministère de la famille, toutefois, nous ajouterons un mécanisme de sécurité pour éviter que cette situation ne se reproduise, peut-on aussi lire dans la lettre dont Radio-Canada a obtenu une copie.

Avec les informations d'Émilie Warren et de Pascal Poinlane

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !