•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une aérogare deux fois plus grande dans les plans à l’Aérodrome Lac-Saint-Jean

Un petit avion.

L'Aérodrome Lac-Saint-Jean est situé dans le secteur de Saint-Méthode, à Saint-Félicien.

Photo : Mélissa Paradis

Radio-Canada

L’Aérodrome Lac-Saint-Jean entend construire une nouvelle aérogare deux fois plus grande à Saint-Félicien, à l'intérieur d'un projet global de 2,8 millions de dollars qui comprend aussi l'ajout d'une station météo entièrement automatisée et d'un nouveau hangar.

Anciennement connu sous le nom de l'Aéroport Dolbeau-Mistassini-Normandin-Saint-Félicien, l'aérodrome dessert une clientèle de vols nolisés. Des cargos privés sont maintenant visés.

La réfection de la piste et des améliorations à la station de ravitaillement ont déjà été réalisés dans la phase 1 du projet, au coût de 3,8 millions de dollars. Cette première phase a été réalisée à même les revenus tirés des bleuetières que l'organisation possède.

Le président de l'Aérodrome Lac-Saint-Jean, Mario Fortin, espère amorcer la prochaine étape en 2022.

Le 2,8 M$ actuellement que l'on s'apprête à investir dans le tarmac, dans la construction de la nouvelle aérogare et le nouveau hangar, pour ça on va demander de l'aide des deux paliers de gouvernement. On va mettre nos mises de fonds qu'on considère autour de 1,5 M$ que l'on devra investir sur le 2,8 M$, a chiffré celui qui est également maire de Normandin.

À terme, l'aérodrome entend développer une école de pilotage. Comme les écoles sont à pleine capacité, le moment est bien choisi pour développer ce créneau, croit Mario Fortin. Je pense qu'on est capable de jouer un rôle en formation de pilotes. Le problème je vous le dis, ce sont les instructeurs. C'est une denrée rare au Québec. Actuellement, on a fait quelques démarches. On a des pistes de solution pour trouver un instructeur, mais aussitôt qu'on va avoir ça, tout est prêt, a-t-il illustré.

L'aérodrome, propriété des municipalités de Dolbeau-Mistassini, Saint-Félicien et Normandin, aimerait aussi accueillir sur ses terrains vacants des entreprises œuvrant en aéronautique, en construction, en tourisme, en plaisance ou en transport.

D'après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !