•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Filles-fendues, de Clarence Lampron

Elle est assise et regarde à côté de la caméra.

Clarence Lampron est en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Photo : Charlie Bouchard

Radio-Canada

Clarence Lampron fait partie des 23 poètes en lice pour le Prix de poésie Radio-Canada 2021.

Qui suis-je?

Je viens tout juste de terminer ma maîtrise en littérature. Durant l'année qui suit, je compte ramasser les morceaux cassés derrière moi et lire les pages poussiéreuses de ma bibliothèque dans l'espoir d'avoir assez de courage pour peut-être commencer un doctorat. Sinon, ma vie se résume à déblatérer sur des balcons, douter de mon avenir, écrire tard le soir et me donner corps et âme dans des projets partiellement insignifiants.

Les principaux thèmes que j’aborde dans ce texte

Mes poèmes donnent à voir une violence au féminin, soit des filles qui peuvent reformuler autrement, par la violence de leurs actions et de la langue qu'elles utilisent, ce que serait la catégorie factice du genre féminin. Autrement dit, j'ai remplacé les poupées de mes filles par des couteaux.

Ma source d’inspiration pour ce texte

Le texte Filles-fendues trouve son inspiration dans la filiation qu'il entretient avec les nombreuses auteures qui l'ont précédé et qui ont tracé la voie à une écriture de la violence au féminin, plus particulièrement Josée Yvon, Virginie Despentes et France Théoret.

Les premières lignes

« les petites filles mal tournées
se défonceront sur les windshields des profiteurs
l'aiguille bandée entre le palais et les dents scrappées

leur pensée straight sera noyée
dans notre pisse de malades criss de chiennes
nous n'accepterons que le suicide
de femmes brisées en nous calissant en bas du 14e
le gun caché dans sacoche cheap »

— Une citation de  Extrait de Filles-fendues, de Clarence Lampron

Véritable tremplin pour les écrivaines et les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs poèmes, nouvelles et récits inédits soumis au concours.

La gagnante ou le gagnant remportera :

  • la publication de son texte sur Radio-Canada.ca;
  • une résidence d'écriture de deux semaines au Centre des arts de Banff, en Alberta;
  • une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada.

En complément :

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !