•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conseillers de Saskatoon divisés au sujet d’un règlement sur les rassemblements

Façade de l'hôtel de ville de Saskatoon.

S’il entre en vigueur, le règlement serait appliqué durant 28 jours.

Photo : CBC/Courtney Markewich

Radio-Canada

Les conseillers municipaux de Saskatoon sont divisés au sujet de l'ébauche d'un règlement, qui leur sera présenté vendredi et qui pourrait limiter la taille des rassemblements sur le territoire de la ville.

Selon la conseillère municipale du district 6, Cynthia Block, il s'agit de la suite logique à une demande formulée auprès de la province il y a quelques semaines et qui n'a pas trouvé l'appui souhaité.

Je regrette que nous en soyons là. Après avoir écouté ce que les médecins hygiénistes avaient à nous dire, je crois que nous n'avons pas d'autre choix.

Certains conseillers municipaux moins favorables au règlement ont exprimé des réserves. Ils craignent que la Ville n’outrepasse son champ de compétences.

Le conseiller du district 1, Darren Hill, craint que cette démarche ne soit inutile si les autorités provinciales s'y opposent, puisque de tels pouvoirs relèvent de la province et non pas des municipalités.

Nous avons déterminé que la province était aux commandes sur cette question et nous devons nous conformer [à leur décision].

Le conseiller municipal du district 5, Randy Donauer, rappelle que la Ville de Regina a tenté une démarche similaire et s’est butée à une fin de non-recevoir de la part de la province.

Cynthia Block est plutôt d'avis qu'il faut agir à la lumière des témoignages des médecins hygiénistes de la province et imposer des restrictions afin de désengorger les hôpitaux. Elle espère que la province sera attentive aux avis des experts.

Comment pouvons-nous préserver la sécurité de nos communautés? Comment pouvons-nous atténuer la force du virus le plus rapidement possible afin de lever les restrictions une fois pour toutes?

Le maire de Saskatoon, Charlie Clark, affirme que, si le règlement entre en vigueur, il ne serait appliqué que durant 28 jours.

Un rapport de la Ville indique que sa mise en application serait confiée à une entreprise de sécurité privée, au coût de 32 000 $ par mois.

Dans le cas où le règlement serait adopté, il entrerait en vigueur immédiatement.

La Ville sanctionnera les contrevenants en se basant sur les plaintes de particuliers.

Avec les informations de David Shield

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !