•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Construire des logements pour des travailleurs, une idée dans l’est ontarien

Des logements en construction.

L’idée de construire des logements pour accueillir des travailleurs en provenance de l’extérieur fait son chemin aux CUPR.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

À la grandeur du pays, il est difficile de parler de pénurie de main-d'œuvre sans aborder une autre crise, celle du logement.

Sylvain Cheffe, un entrepreneur en construction de Bourget, en sait quelque chose.

Ce dernier vient d’embaucher un ouvrier originaire du Cameroun, en Afrique.

Même après avoir déniché la perle rare outre-mer, Sylvain Cheffe n’était pas au bout de ses peines.

Nous avons essayé de trouver une place [à notre nouvel employé]. [Mais] dans notre coin [dans la Cité de Clarence-Rockland], il n’y a pratiquement pas [de logements disponibles], raconte Sylvain Cheffe.

Un homme avec un blouson de construction pose dehors.

Sylvain Cheffe, entrepreneur en construction de Bourget, n’a actuellement d’autre choix que de recruter des travailleurs à l'étranger.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Parce que d’autres travailleurs étrangers sont en route vers le Canada, Sylvain Cheffe n’a eu d’autre choix que de mettre un projet qui lui trotte dans la tête depuis un certain temps à exécution.

L’entrepreneur veut construire deux immeubles regroupant au total une douzaine d’appartements au sud du village de Bourget afin que ses nouveaux employés aient un toit au-dessus de leur tête à leur arrivée.

Oui, nous en sommes rendus là. On n’a pas le choix. Il faut loger ce monde-là qui s’en vient, dit-il sur un ton résigné.

Les CUPR en pleine réflexion

Aux Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR), une initiative visant la construction d’unités locatives destinées aux travailleurs provenant de l'extérieur de la région a justement été évoquée, mercredi, lors de la réunion du comité de développement économique et touristique.

On s’est penchés sur l’idée d’avoir des logements qui seraient seulement pour des travailleurs dans nos entreprises de la région, explique la directrice du développement économique et touristique aux CUPR, Carole Lavigne.

Deux femmes assises derrière un micro.

Carole Lavigne, directrice du développement économique et touristique des CUPR (à gauche).

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Le gouvernement régional veut jouer le rôle de bougie d’allumage en engageant la discussion avec des intervenants des secteurs public et privé.

[La situation actuelle], c’est un comme un [casse-tête]. Le portrait est continuellement en train de changer, alors il faut être capable de s’adapter. Et des fois [sortir des sentiers battus], c’est une bonne chose, croit le maire de Russell, Pierre Leroux.

Même s'ils ont réservé un accueil timide à l'initiative, Pierre Leroux et ses collègues qui siègent au comité de développement économique et touristique des CUPR gardent une porte ouverte afin de poursuivre le dialogue.

C’est jamais méchant d’avoir des discussions. C’est juste qu’il va falloir analyser [cette idée-là] plus longuement afin de savoir si on veut aller vers cette direction-là, indique pour sa part le maire d’Alfred-Plantagenet et président des CUPR, Stéphane Sarrazin.

L’initiative en est encore à une étape embryonnaire.

Les prochains mois doivent entre autres permettre aux CUPR de mieux définir le concept proposé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !