•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario accroît le dépistage dans les écoles

Une personne entre un écouvillon dans le nez d'une petite fille pour lui faire passer un test de dépistage de la COVID-19.

Les trousses seront distribuées dans les écoles à partir de la mi-novembre.

Photo : CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien va rendre disponibles des tests PCR dans toutes les écoles financées par le système public à partir de la mi-novembre, a annoncé jeudi le ministre de l'Éducation Stephen Lecce.

Les élèves et les membres du personnel qui ont des symptômes de la COVID-19 ou qui ont été en contact avec une personne déclarée positive apporteront la trousse à la maison et la retourneront dans un établissement pour analyse.

Le bureau de santé publique de Toronto avait déjà indiqué que les écoles de la Ville Reine en seraient munies avant la fin de cette semaine.

La province a aussi annoncé jeudi que dans les écoles qui ont plusieurs infections, des tests rapides seront utilisés sur une période de 10 jours auprès des élèves asymptomatiques et non vaccinés, pour éviter de renvoyer tout le monde à la maison.

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce en conférence de presse.

Le ministre de l'Éducation, Stephen Lecce

Photo : CBC/Evan Mitsui

Cette annonce fait suite à celle du médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr Kieran Moore, qui avait promis au début du mois de recourir aux tests rapides dans certaines zones chaudes.

De plus, les employés des écoles qui ne sont pas vaccinés devront subir trois tests de dépistage rapide par semaine et non plus deux, selon ce que le ministre Lecce a indiqué jeudi.

Nombre de parents et d'éducateurs ont accusé le gouvernement Ford de ne pas en faire assez pour protéger les élèves contre la COVID-19 et éviter les suspensions de cours et les fermetures d'écoles liées aux infections, particulièrement chez les moins de 12 ans qui ne peuvent pas se faire vacciner pour l'instant.

En septembre, un projet pilote avec des tests PCR avait été lancé dans 160 écoles secondaires. Il visait les élèves qui avaient été en contact avec une personne atteinte, qui ne présentaient pas de symptômes ou qui étaient vaccinés.

Les tests PCR étaient disponibles dans les écoles d'Ottawa et de Toronto, dans le cadre de programmes gérés par des hôpitaux. Selon le ministre Stephen Lecce, 3700 écoles de plus y auront progressivement accès.

Plus de 83 % des jeunes de 12 à 17 ans ont reçu une dose de vaccin et plus de 77 % sont complètement vaccinés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !