•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dimitri Xenos plaide coupable de tous ses chefs d’accusation

Palais de justice de Sept-Îles.

Dimitri Xenos a comparu au palais de justice de Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Port-Cartois Dimitri Xenos, soupçonné d’avoir voulu utiliser une arme au Centre éducatif L’Abri, a plaidé coupable jeudi matin de tous les chefs d’accusation qui pesaient contre lui.

Le résident de Port-Cartier devait reconnaître sa culpabilité il y a deux semaines au palais de justice de Sept-Îles.

Un retard dans le dépôt du rapport de son évaluation psychologique a toutefois entraîné le report de sa comparution.

L'homme de 20 ans était accusé de port d’arme dans un dessein dangereux pour la paix publique, de harcèlement criminel et de possession d’une substance illicite.

Rappelons que trois armes à feu, dont deux semi-automatiques, ont été saisies au domicile de l’accusé de 20 ans. Ces armes étaient légales.

Les parties ont présenté leur recommandation pour la peine jeudi.

La Couronne recommande une peine de prison de 20 mois en raison de la gravité des menaces proférées par Dimitri Xenos. La défense suggère pour sa part une thérapie pour répondre à un problème de consommation de drogue. Elle suggère aussi une probation de trois ans et une interdiction de posséder des armes.

Dimitri Xenos doit connaître sa peine le 23 novembre.

Avec les informations de Félix Lebel

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.