•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Difficile d’avoir accès à un logement social en ayant un animal de compagnie

Un chien couché par terre regarde la caméra.

Les animaux de compagnie ne sont pas permis dans tous les logements sociaux de la province.

Photo : Facebook / Hillside Kennels Animal Control

Radio-Canada

À l’Île-du-Prince-Édouard, l’opposition demande au gouvernement d’aider les personnes qui recherchent un logement social à garder leur animal de compagnie. La PEI Humane Society enregistrait récemment une augmentation importante du nombre d’animaux sous sa protection, pour des questions de difficultés d’accès à des logements qui acceptent les animaux.

La député du Parti vert, Karla Bernard, a lancé le débat mercredi à l’Assemblée législative, en demandant au ministre du Développement social et du Logement, Brad Trivers, s’il était permis d’avoir un animal de compagnie dans tous les logements subventionnés par la province.

Le ministre a répondu par la négative.

Karla Bernard a souligné que les animaux font partie intégrante des familles et s'est questionnée à savoir pourquoi certains citoyens doivent faire le choix déchirant de donner leur animal s’ils veulent pouvoir se loger.

Les animaux sont un élément clé du soutien émotionnel et du bien-être des gens. J’entends souvent ­’’­je ne peux pas partir sans mon chat, mon chien, c’est grâce à eux si je suis encore là’’, a affirmé Karla Bernard.

Le ministre Trivers a déclaré être bien au courant du manque d’accès aux logements adaptés aux animaux de compagnie. Selon la province, 310 personnes figurent sur la liste d’attente pour un logement social.

Il a précisé que les politiques entourant les animaux de compagnies dans les 460 logements familiaux de la province sont déterminées par les conseils d’administration de ces habitations. Certains d’entre eux acceptent les animaux, d’autres non, d’autres acceptent certains animaux comme les chats ou les oiseaux.

Cependant, pour les logements provinciaux pour les personnes âgées, Brad Trivers a souligné que le gouvernement a le plein contrôle de ces habitations. Ainsi, sur 1100 logements, 1026 acceptent les petits animaux.

Le ministre a déclaré qu’il existe aussi 17 unités familiales gérées par la province qui autorisent les animaux, incluant les chiens.

Enfin, le ministère du Développement social et du Logement a ajouté avoir 418 contrats de location à long terme avec des entrepreneurs privés et que 143 d’entre eux acceptent les animaux de compagnie.

Le ministre Trivers a admis que cette problématique représente encore un casse-tête pour plusieurs Prince-Édouardiens et que son équipe est prête à travailler avec l'opposition pour évaluer les options dans ce dossier.

D’après les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !