•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La COVID-19 perd du terrain en Alberta, selon de nouvelles projections

Une technologue de laboratoire complète un test de dépistage.

Services de santé Alberta affirme avoir embauché plus de personnel pour le traçage de cas dans les dernières semaines, ce qui pourrait avoir un impact sur les projections du groupe d'experts indépendants.

Photo : Ben Nelms/CBC

Radio-Canada

Le nombre d’hospitalisations et de cas actifs est en déclin à travers la province, et de nouvelles projections indiquent que cette tendance devrait se poursuivre si l’Alberta maintient le cap de ses mesures sanitaires. 

Je suis très surpris honnêtement de voir la situation se redresser si rapidement, indique un membre du groupe indépendant de modélisation COVID-19 britanno-colombien, Dean Karlen. C'est remarquable.

L'analyse la plus récente du groupe met en lumière une baisse accélérée des infections. Les projections pour l’Alberta donnent une baisse de nouveaux cas de 3 % à 4 % par jour, une baisse plus forte que celle de la Colombie-Britannique voisine.

Le nombre d’hospitalisations laisse entendre que les infections au virus dans la province étaient à des niveaux jamais atteints lors du sommet de la quatrième vague, démontre également ce onzième rapport du groupe indépendant BC COVID Modelling Group. (Nouvelle fenêtre)

Nous prévoyons que cette baisse se poursuivra afin que les systèmes hospitaliers puissent se remettre [de la flambée de la quatrième vague] sous réserve que les mesures demeurent en place et que les gens restent vigilants, dit Dean Karlen.

La remise en place de certaines mesures sanitaires et l’ajout de nouvelles initiatives à la mi-septembre, comme le programme de preuve de vaccination, ont engendré ce revirement de situation dans la province, dit Dean Karlen.

Dans notre rapport d’il y a trois semaines, on entrevoyait ce revirement. Maintenant, c’est parfaitement clair.

Différente méthodologie

L’Alberta a fait état de 645 nouveaux cas de COVID-19 et de 10 décès de plus liés à la maladie dans son bilan sanitaire de mercredi. Les autorités sanitaires albertaines dénombrent 810 hospitalisations en raison du SRAS-CoV-2, dont 184 aux soins intensifs.

La méthodologie utilisée pour suivre le taux d’infection en Alberta a subi quelques changements dans la dernière projection du groupe de modélisation. Par exemple, le nombre de cas actifs n’est plus un indicateur fiable pour observer des tendances, en raison de la baisse du traçage de cas et du nombre de tests de dépistage. 

Les modélisations sont donc maintenant basées sur les hospitalisations, ce qui rend la tâche de surveillance plus difficile, souligne Dean Karlen. Nous allons peut-être avoir plus de difficultés à comprendre les données provenant de l’Alberta dans trois ou quatre semaines quand les admissions aux hôpitaux seront, espérons-le, vraiment plus basses qu'aujourd'hui.

Prédire une 5e vague ?

Il y a encore [...] beaucoup de variables qui peuvent changer et influer radicalement sur l'arrivée d'une éventuelle cinquième vague en Alberta, affirme Craig Jenne, professeur agrégé de microbiologie, d'immunologie et des maladies infectieuses à l'Université de Calgary.

Par exemple, les températures plus basses de l’hiver pourraient favoriser la transmission du virus, car plus de personnes se retrouveraient dans les espaces intérieurs pour se réchauffer. L’apparition d’un nouveau variant viendrait également brouiller les cartes pour ces modélisations, précise le spécialiste des maladies infectieuses.

Les mesures sanitaires ont de ce fait un très grand rôle à jouer dans l’évolution de la COVID-19 dans la province, estime Craig Jenne. Nous allons sans aucun doute dans la bonne direction. Maintenant, la clé est de garder cette direction et de ne pas s'enthousiasmer et de tout rouvrir trop tôt.

Avec les informations de Stephen David Cook

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !