•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 9 contraventions en un jour pour un bar ontarien

Façade du bar en briques noires.

Le bar Bad & Boujee a reçu neuf contraventions en une journée.

Photo : Google Maps

Radio-Canada

Violations présumées aux règles du passeport vaccinal, du traçage, du port du masque et de la distanciation physique, notamment. Le bar Bad & Boujee à Hamilton est accusé de neuf infractions au total.

Ces contraventions font suite à une inspection municipale le 23 octobre dernier.

Selon la Ville, il s'agit du plus grand nombre de contraventions remis à un commerçant de Hamilton en une seule journée.

Le propriétaire du bar, Ken Saburn, dit que l'inspecteur municipal n'a jamais mis les pieds dans l'établissement. Il affirme que l'inspecteur est resté à l'extérieur et a fait sortir le barman pour lui remettre les contraventions.

M. Saburn assure qu'un employé vérifie les preuves de vaccination à l'entrée et inscrit les noms des clients pour le traçage. Il ajoute que des masques et du désinfectant sont offerts à l'intérieur pour ceux qui en ont besoin.

Il accuse la Ville de harcèlement à la suite de plaintes contre l'établissement liées au bruit. Avant de remettre des contraventions à quelqu'un, il faut le former, dit-il. Il faudrait se renseigner chaque jour, [parce que les règles ne cessent de changer.]

M. Saburn prévoit de contester les contraventions en cour, disant ne pas avoir les moyens de payer toutes ces amendes. Selon la loi provinciale, les amendes vont de 750 $ à 1000 $ chacune.

Le bar avait reçu une contravention en septembre dernier au sujet du port du masque.

La Ville n'a pas voulu commenter.

Le président de la chambre de commerce de Hamilton, Keanin Loomis, dit que la pandémie a causé des perturbations pour nombre de ses membres. Il assure toutefois que la plupart des commerçants suivent les règles et qu'avec la réouverture, il faut vraiment faire exprès pour ne pas respecter les consignes sanitaires.

Il ajoute que les inspecteurs municipaux ont mis l'accent sur la sensibilisation en général, affirmant que les commerçants qui reçoivent une contravention ont reçu un avertissement au préalable.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !