•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des manifestants antivaccins provoquent l’annulation de cérémonies du discours du Trône

Une foule regroupée devant le Palais législatif de la Saskatchewan.

Des cérémonies qui devaient avoir lieu avant le discours du Trône ont été annulées à cause de menaces à la sécurité, selon les autorités.

Photo : Radio-Canada / Dayne Patterson

Radio-Canada

Une manifestation organisée par des personnes opposées à la vaccination à l'extérieur du Palais législatif de Regina mercredi a entraîné l'annulation de plusieurs cérémonies en plein air prévue dans le cadre du discours du Trône.

Le premier ministre, Scott Moe, devait accueillir le lieutenant-gouverneur, Russ Mirasty, à l'extérieur de l'Assemblée législative avant son discours. Par ailleurs, des démonstrations militaires, dont une salve de 15 coups de canon et un défilé aérien, étaient prévues.

Mais, à l’extérieur du Palais législatif, des manifestants tenaient des pancartes mentionnant des slogans hostiles aux mesures gouvernementales relatives à la vaccination.

Le gouvernement a été contraint d’annuler ces activités en raison de récentes menaces non précisées.

À la lumière de récentes menaces et sur les conseils des responsables de la sécurité, la partie extérieure des cérémonies prévues cet après-midi avec Son Honneur et le premier ministre Moe a été annulée, a indiqué une note du gouvernement publiée peu après 13 h.

Selon le leader du gouvernement à la Chambre, Jeremy Harrison, cette décision n'a pas été prise à la légère.

M. Harrison affirme que c'est la première fois en Saskatchewan qu'une cérémonie liée à un discours du Trône a dû être annulée.

Les manifestants sont restés plusieurs heures devant le Palais législatif.

Dans une vidéo postée sur Twitter par La Presse canadienne, on pouvait entendre certains manifestants scander Scott Moe, come on out (Scott Moe, sortez de là!).

La députée Nadine Wilson, qui a démissionné du caucus du Parti saskatchewanais le mois dernier après avoir fait une fausse déclaration sur son statut vaccinal, s’est adressée à la foule.

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Ryan Meili, a fait part de son indignation face à ces événements.

C’est très décevant de voir de pareilles actions de la part de gens qui ne comprennent pas, ou encore qui évitent délibérément de comprendre le sérieux de la situation, a-t-il affirmé.

Avec les informations d'Alexandre Quon et de Guy Quenneville

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !