•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination obligatoire : des travailleurs en cour contre leur hôpital à Toronto

Des travailleurs dans un corridor d'hôpital.

Des employés non vaccinés du Réseau hospitalier universitaire de Toronto contestent la politique de vaccination obligatoire.

Photo : getty images/istockphoto / sudok1

Radio-Canada

Des employés non vaccinés du Réseau de santé universitaire de Toronto (UHN) qui contestent la politique de vaccination obligatoire de l'organisation doivent présenter leurs arguments devant un tribunal à partir de jeudi.

Le University Health Network, qui regroupe les hôpitaux général, Western et Princess Margaret ainsi que le centre de réadaptation de Toronto et l'Institut Michener, avait donné à ses employés jusqu'au 22 octobre pour être pleinement immunisés.

Tout employé non vacciné était passible de congédiement.

L'UHN indique que plus de 150 de ses travailleurs ont refusé de se faire vacciner.

Toutefois, la semaine dernière, la Cour supérieure de l'Ontario a accepté d'imposer une injonction temporaire pour donner plus de temps aux travailleurs non immunisés.

Cette injonction, qui doit prendre fin cette semaine à moins qu'elle soit prolongée par le tribunal, ne s'applique qu'aux employés qui font partie de la contestation judiciaire.

Le juge Sean Dunphy de la Cour supérieure doit se pencher jeudi sur les arguments des deux parties quant à savoir s'il est de son champ de compétence de trancher dans ce litige.

Le gouvernement Ford n'a pas imposé pour le moment la vaccination aux travailleurs de la santé, disant craindre que cela ne mène à des suspensions et à des renvois, aggravant la pénurie existante de personnel. En revanche, la province exige que les employés non vaccinés subissent régulièrement un test de dépistage.

Nombre d'hôpitaux comme UHN sont toutefois allés plus loin, adoptant leur propre politique de vaccination obligatoire. Ces établissements disent agir pour le bien-être des patients et de leurs employés.

Des centaines de travailleurs de la santé ont ainsi été renvoyés un peu partout dans la province.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !