•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

14 professionnels de la santé des Forces armées sont envoyées en Saskatchewan

Un employé des unités de soins intensifs portent un couvre-visage et se trouvent à côté d'un poteau de soluté.

L’aide des Forces armées s’ajoute aux 480 infirmières de la Saskatchewan qui travaillent dans les unités de soins intensifs.

Photo : (Leah Hennel/AHS)

Radio-Canada

Les Forces armées canadiennes envoient plus de personnel pour aider la Saskatchewan à faire face à la quatrième vague de COVID-19 dans la province.

Le ministère de la Défense nationale avait confirmé, le week-end dernier, l'envoi de six infirmières spécialisées en soins intensifs pour venir en aide à la Saskatchewan.

À cela s'ajoute un appui de l'armée pour le transport par avion de patients qui sont transférés dans des hôpitaux à l’extérieur de la province.

Le ministère de la Défense avait aussi indiqué, le week-end dernier, qu'il pourrait fournir deux équipes d'aide médicale pouvant accomplir diverses tâches, pour combler le vide laissé par les infirmières qui ont dû être transférées dans les unités de soins intensifs et pour soulager la pression sur les soins aigus (qui diffèrent des soins intensifs) dans la province.

Selon une porte-parole du Commandement des opérations interarmées du Canada, Bonnie Wilken, quatre infirmières généralistes et quatre techniciens médicaux sont ainsi déployés en Saskatchewan où ils sont attendus plus tard cette semaine. Ces professionnels de la santé seront envoyés dans les unités de soins aigus.

Les six infirmières affectées aux soins intensifs et les huit autres professionnels travailleront tous à l'Hôpital général de Regina, selon Bonnie Wilken. Les infirmières affectées aux soins intensifs commencent leurs quarts de travail régulier jeudi.

La semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau et le ministre Bill Blair, alors responsable de la Sécurité publique, avaient annoncé que l’aide de l’armée serait déployée en Saskatchewan pour aider les hôpitaux surchargés, et surtout, les unités de soins intensifs qui connaissent des taux élevés d’admissions.

Cette aide s’ajoute aux 480 infirmières de la Saskatchewan déjà affectées aux unités de soins intensifs.

De son côté, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan multiplie les efforts pour former entre 60 et 70 infirmières en vue de les déployer dans les unités de soins intensifs, et tente de recruter 32 infirmières contractuelles.

La capacité habituelle de la Saskatchewan dans les unités de soins intensifs est de 79 lits. Lundi, 116 patients étaient aux soins intensifs dans la province. 71 avaient la COVID-19 et 45 y étaient soignés pour d'autres raisons.

Avec les informations de Guy Quenneville

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !