•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Effondrement à l’usine Domtar de Windsor : un travailleur retrouvé mort

Portrait de Yan Baillargeon.

Yan Baillargeon est l'une des victimes de l'effondrement de l'échafaudage survenu à l'usine Domtar, de Windsor.

Photo : Fournie par Kim F. Baillargeon

Radio-Canada

Radio-Canada a appris qu'un des deux travailleurs coincés dans un silo à l'usine Domtar de Windsor avait été retrouvé mort.

Il s'agit de Yan Baillargeon, un père de 39 ans de Saint-Anselme dans la région de Québec.

La Sûreté du Québec (SQ) confirme que son décès a été constaté sur place.

Les opérations de recherche se poursuivent pour retrouver le second travailleur coincé sous les débris. Son état de santé est toujours inconnu.

L’accident est survenu lorsqu’un échafaudage d’une hauteur d’une vingtaine d’étages s’est effondré dans la nuit de lundi à mardi.

Les pompiers de l'unité de sauvetage en espaces clos et en milieu élevé du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke sont venus prêter main-forte aux équipes en place. Ils ont été mandatés pour démanteler l'échafaudage afin d'atteindre les deux travailleurs coincés.

Un premier travailleur a pu être sauvé et a été conduit à l’hôpital pour soigner ses blessures après l’effondrement.

En matinée, le directeur du Service de protection contre les incendies de Sherbrooke, Stéphane Simoneau, avait raconté la complexité des opérations. Le risque de causer un nouvel effondrement et d'empirer la situation avait ralenti les actions des secouristes.

Les deux employés coincés travaillent pour une firme en sous-traitance, qui participe aux travaux d’entretien chez Domtar.

Les enquêteurs des crimes majeurs de la SQ sont sur les lieux pour faire la lumière sur cet accident de travail. Le poste de commandement s’est rendu sur place, de même que des enquêteurs de la CNESST.

Tard mercredi, la direction de l'entreprise Domtar a présenté par communiqué ses sympathies auprès des collègues et la famille de Yan Baillargeon, ajoutant qu'elle collabore à l'enquête et à l'opération de sauvetage en cours. Ce dramatique événement nous affecte tous, conclut la direction.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.