•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alma : l’avenir de Saint-Coeur-de-Marie et de la Pointe-des-Américains au coeur du débat

Le débat a lieu à la Salle Michel-Côté.

Les candidats à la mairie d'Alma sont réunis sur la scène de la salle Michel-Côté.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Les candidats à la mairie d’Alma Sylvie Beaumont, Jocelyn Fradette, Lucille Gagnon et Manon Girard ont fait valoir leurs points de vue sur différents sujets lors d’un débat organisé par Radio-Canada, mercredi. Les échanges ont été particulièrement musclés à deux reprises, lorsqu’il a été question des services déployés dans le secteur Saint-Coeur-de-Marie et de l’avenir de la Pointe-des-Américains.

Réunis à la salle Michel-Côté, les conseillers sortants Jocelyn Fradette et Sylvie Beaumont ont défendu les actions réalisées au cours des dernières années par le conseil municipal à Saint-Cœur-de-Marie, sans toutefois nier que des améliorations peuvent être apportées.

Il faut redonner des acquis, des infrastructures. Oui, on a un aréna, mais ce n’est pas une beauté. Ensuite dans le tennis, il y a des choses à faire aussi. Oui, on en a fait beaucoup des choses, mais il y a des choses que l’on peut faire beaucoup mieux, a affirmé d’entrée de jeu le candidat Jocelyn Fradette.

Jocelyn Fradette.

Jocelyn Fradette est candidat à la mairie d'Alma.

Photo : Radio-Canada / Marc Landry

Il est faux de dire que le secteur de Saint-Cœur-de-Marie a été négligé, a pour sa part déclaré la candidate Sylvie Beaumont. Ce sont des millions de dollars qui y ont été investis pour mettre à niveau le secteur de Saint-Cœur-de-Marie.

Patinoire, jeux d’eau ou terrain de baseball sont quelques-uns des projets soulevés par Sylvie Beaumont pour bonifier l’offre du secteur. Elle croit toutefois que les ajouts doivent être réalisés en partenariat avec le conseiller du secteur.

Ça devrait être déjà fait, ça, Mme Beaumont, a répliqué sur un ton incisif Manon Girard, qui avait relevé plus tôt dans le débat le piètre état du terrain de baseball, le manque de temps de glace offert au Centre sportif Mistouk et la qualité médiocre des services entourant la marina.

Ils se sentent abandonnés, même je dirais qu’ils se sentent, j’ai envie de dire, négligés, mais ils pensent qu’ils se font niaiser. Moi, je pense qu’il faudra agir, a martelé Manon Girard.

Manon Girard.

Manon Girard est candidate à la mairie d'Alma.

Photo : Radio-Canada / Marc Landry

Jocelyn Fradette a aussi défendu la gestion du dernier conseil municipal.

On parle de jeux, on parle d’infrastructures, mais si on va dans l’aqueduc, si on va dans l’aréna, si on va dans la conduite d’eau : on en a mis des sous. Il y a des millions et des millions qui ont été mis là.

Pointe-des-Américains

Au cours de la dernière année, le développement de la Pointe-des-Américains a fait l’objet d’investissements de 400 000 $. Son développement passe par la consultation, selon Manon Girard, Lucille Gagnon et Sylvie Beaumont. Du fait qu’il est situé près d’un quartier résidentiel, ce secteur doit être traité avec prudence, d'après Sylvie Beaumont.

Jocelyn Fradette a soutenu avoir du mal à suivre ce point. Tantôt, on dit qu'on n'avance pas, puis il faut consulter, il faut consulter. Faut décider, faut décider. Faut attendre, faut attendre. Un moment donné, on fait quoi, comme politicien? On prend des décisions ou on n’en prend pas?, a demandé le candidat, ajoutant l'idée de créer un « plateau plein-air », y compris un sentier de vélo de montagne et de randonnée pédestre.

Dans la période de débat ouvert, Lucille Gagnon a tenté de revenir sur la nécessité de consulter la population, car, a-t-elle souligné, des résidents demeurent à proximité du secteur.

Lucille Gagnon.

Lucille Gagnon est candidate à la mairie d'Alma.

Photo : Radio-Canada / Marc Landry

Si on met des choses et que les gens qui demeurent aux alentours ne sont pas satisfaits, bien M. Fradette je suis désolée, mais ils ne seront pas vraiment contents, a-t-elle soulevé.

Ce à quoi le conseiller sortant a rétorqué : Là, dans la Pointe-des-Américains, il n’y en a pas d’habitations.

Manon Girard a renchéri sur les propos de Mme Gagnon. M. Fradette, consulter ce n’est pas attendre, consulter c’est faire ensemble. C’est bâtir ensemble dans le respect de ce que les gens pensent, dans le respect des valeurs des citoyens et des citoyennes.

Elysis

Les quatre candidats à la mairie d'Alma s'entendent quant à la nécessité pour Rio Tinto d'investir dans ses installations almatoises. La phase II de l'usine d'Alma est souhaitée depuis plusieurs années. La majorité des aspirants à la mairie sont d'avis que la multinationale est redevable à la région. La conseillère municipale sortante, Sylvie Beaumont, croit d’ailleurs qu'Alma a tout ce qu'il faut pour accueillir la nouvelle technologie Elysis.

Sylvie Beaumont.

Sylvie Beaumont est candidate à la mairie d'Alma.

Photo : Radio-Canada / Marc Landry

Il faut savoir que c'est une décision d’affaires. Alma a tout à offrir, l’un des plus bas taux de taxes industrielles au niveau du Québec. Quand on prend une décision d’affaires, c’est certainement quelque chose qu’on considère. Les installations sont à la fine pointe de la technologie. Le climat de travail est sain et stable. Donc, on a tout pour recevoir cette nouvelle technologie de pointe qu’est Elysis. Alma peut s'asseoir pour offrir beaucoup à Rio Tinto, a-t-elle mentionné.

Autoroute Alma–La Baie

Mis à part Lucille Gagnon qui s’est prononcée pour le tracé Nord, les autres candidats n’ont pas précisé si l’un ou l’autre des quatre tracés sur la table du ministère des Transports doit être priorisé. Les candidats ont bon espoir d'assister à la première pelletée de terre au cours du prochain mandat.

Jocelyn Fradette, Sylvie Beaumont et Manon Girard s’en remettent au gouvernement pour choisir le meilleur tracé, tout en admettant trouver nécessaire de faire des pressions pour que le projet démarre.

Le débat a lieu à la salle Michel-Côté.

Le débat présenté à la salle Michel-Côté avait lieu devant public.

Photo : Radio-Canada / Steeven Tremblay

Taxes

Concernant le taux d'imposition, il y a une certaine divergence dans les opinions. Jocelyn Fradette et Manon Girard ne veulent pas geler les taxes pour toute la durée du mandat à la mairie. Sylvie Beaumont souhaite le faire pour la première année du prochain mandat, alors que Lucille Gagnon ne compte pas augmenter l'impôt municipal au cours des quatre prochaines années, si elle est élue. Les quatre candidats s’entendent sur le fait que la ville possède une saine santé financière.

Deux des candidats étaient déjà à la table du conseil, Sylvie Beaumont comme conseillère depuis 18 ans et Jocelyn Fradette depuis 16 ans. Lucille Gagnon a aussi une expérience de huit ans en politique municipale comme conseillère à Alma. Manon Girard fait ses premiers pas en campagne électorale municipale, mais elle avait aussi été candidate de Québec solidaire dans la circonscription de Lac-Saint-Jean durant la dernière campagne provinciale.

Avec Annie-Claude Brisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !