•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario veut ajouter 2000 infirmières dans le secteur des soins de longue durée

La travailleuse en foyer de soins Venus Diana Blanco note dans un dossier des informations au sujet de sa patiente, assise dans un fauteuil devant elle.

Le gouvernement prévoit dépenser jusqu'à 100 millions de dollars pour arriver à ses fins. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

L'Ontario prévoit dépenser jusqu'à 100 millions de dollars pour ajouter 2000 infirmières dans le secteur des soins de longue durée au cours des prochaines années. Ces mesures font partie d'un plan plus vaste visant à renforcer les niveaux de dotation en personnel et à améliorer les soins aux résidents.

Le ministre des Soins de longue durée, Rod Phillips, a déclaré mercredi que ce plan appuiera l'engagement de l'Ontario à porter à quatre heures par jour, en moyenne, les soins directs prodigués aux résidents des établissements de soins de longue durée.

Les personnes âgées qui entrent dans le système de soins de longue durée sont plus âgées et ont des besoins plus complexes qu'il y a dix ans, a déclaré M. Phillips, et du personnel supplémentaire est nécessaire pour les aider.

Le niveau de soins dont ces résidents ont besoin a augmenté de façon spectaculaire, mais la quantité de soins qu'ils reçoivent chaque jour n'a pas suivi , a déclaré M. Phillips lors d'une conférence de presse à Toronto.

Rod Phillips, ministre des Soins de longue durée, écoute une question en conférence de presse à Queen's Park.

Rod Phillips, ministre des Soins de longue durée, en a fait l'annonce mercredi. (Archives)

Photo : Assemblée législative de l'Ontario

Le financement annoncé mercredi servira à financer plusieurs programmes au cours des quatre prochaines années. L'un d'entre eux permettra aux préposés aux services de soutien à la personne de recevoir jusqu'à 6000 $ par année en frais de scolarité pour devenir des infirmières auxiliaires autorisées, et aux infirmières auxiliaires autorisées de recevoir jusqu'à 10 000 $ par année en frais de scolarité pour devenir des infirmières autorisées.

Les participants devront s'engager à travailler dans le domaine des soins de longue durée pendant la même période que celle où ils recevront les aides à la formation.

Ce soutien permettra d'éliminer les obstacles auxquels les gens sont confrontés lorsqu'ils veulent poursuivre leurs études, et c'est un scénario gagnant-gagnant, a déclaré M. Phillips.

Plus de personnel pour les soins de longue durée, plus de possibilités d'éducation et de carrière pour le personnel des soins de longue durée.

Le projet de loi doit être présenté jeudi

Le gouvernement vise également à accroître l'accès aux programmes de soins infirmiers dans les collèges financés par l'État. L'un des volets de ce programme offrira jusqu'à 6000 $ par an aux infirmières et infirmiers formés à l'étranger pour qu'ils obtiennent les titres de compétences requis en Ontario.

L'Ontario Long-Term Care Association [Association ontarienne des soins de longue durée, traduction libre] a accueilli favorablement les nouvelles concernant les stratégies de développement de carrière, saluant en particulier le plan visant à aider les infirmières et infirmiers formés à l'étranger à travailler dans la province.

Sa directrice générale, Donna Duncan, a déclaré que le secteur est confronté à une pénurie critique de personnel dans toutes les disciplines, et que le nombre de postes disponibles devrait augmenter au cours des prochaines années. Les plans de la province visant à créer davantage de lits dans le secteur doivent tenir compte de la pénurie de personnel, a-t-elle ajouté.

Nous demandons que l'élaboration et la mise en œuvre de toutes les nouvelles politiques tiennent compte des défis actuels en matière de ressources humaines et de l'impact des nouvelles politiques et des nouveaux programmes sur le recrutement et la rétention du personnel, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

M. Phillips a déclaré que le projet de loi établira des normes en matière de soins de longue durée et inclut la promesse du gouvernement que les résidents recevront quatre heures de soins directs par jour d'ici 2025.

Plus tôt cette semaine, M. Phillips a annoncé son intention de doubler le nombre d'inspecteurs des soins de longue durée et de revenir aux inspections proactives des foyers, que le gouvernement progressiste-conservateur a réduites en 2018.

M. Phillips a également déclaré qu'une annonce sera faite cette semaine au sujet des salaires des travailleurs de soutien. Une augmentation salariale temporaire de 3 $ l'heure liée à la pandémie doit expirer le 31 octobre.

Les syndicats et d'autres défenseurs de la cause ont souligné que les bas salaires étaient un facteur clé de la pénurie de personnel dans ce secteur qui a connu de nombreux cas d'infection au COVID-19 et de décès pendant la pandémie.

Le premier ministre Doug Ford a déclaré qu'il rendrait cette augmentation salariale permanente, mais il n'a pas précisé comment ni quand cela se ferait.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !