•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Île de Vancouver : le navire Zim Kingston a perdu plus de 100 conteneurs, et non 40

De la fumée s'échappe de plusieurs conteneurs métalliques à bord du Zim Kingston qui a mouillé près de Victoria.

Des conteneurs en feu à bord du M/V Zim Kingston, au large de Victoria.

Photo : Garde côtière canadienne

Radio-Canada

Le porte-conteneurs Zim Kingston a perdu 109 conteneurs, et non 40, au large de l’île de Vancouver comme cela avait été annoncé initialement, a déclaré la Garde côtière canadienne (GCC).

Le navire qui a pris feu samedi transporte plus de 52 tonnes de xanthates, dont l'amylxanthate de potassium, qui se trouve dans deux des conteneurs tombés dans l’eau, dit la GCC. Il s'agit d'une substance spontanément combustible, d’après le Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail.

La GCC avait auparavant indiqué que 40 conteneurs étaient tombés par-dessus bord après une estimation faite par voie aérienne peu après l’incident.

Mercredi matin, la GCC faisait état de 106 conteneurs dans un communiqué de presse, d’après une étude « plus exhaustive » des équipes déployées sur le navire. Ce nombre a finalement été mis à jour lors d’un point de presse.

Un navire asperge d'eau le porte-conteneurs Zim Kingston enfumé.

Seize membres de l'équipage ont été évacués du navire en fin de semaine, cinq sont restés à bord.

Photo : (Canadian Coast Guard/Twitter)

3 conteneurs échoués

La majorité des 109 caissons métalliques passés par-dessus bord dérivent toujours dans les eaux du Pacifique. Les autorités tentent de retrouver leur trace. 

À 13 h ,mercredi,  trois conteneurs perdus par le navire ont été aperçus sur les berges du cap Scott, à la pointe nord de l’île de Vancouver, indique Paul Barrett, chef de la section de planification du commandement unifié de la GCC. 

Peu de détails supplémentaires ont été donnés pour le moment, car un hélicoptère de la GCC était toujours dans les airs au moment où les autorités ont fait le point. 

Le Programme national de surveillance aérienne (PNSA) de Transports Canada et les hélicoptères de la GCC effectuent également des recherches mercredi, le long des lignes de projections de dérive des conteneurs, depuis l’endroit où ils sont tombés à l’eau et dans les zones où des débris ont été retrouvés, indique Paul Barrett.  

« Il y a de bonnes chances pour que la majorité d’entre eux aient déjà coulé. »

— Une citation de  Mariah McCooey, commandante fédérale adjointe des incidents à la Garde côtière canadienne

Impact sévère, mais limité pour l’océan

Au total, 2000 caissons métalliques se trouvaient sur le Zim Kingston, dont 1000, sur le pont du navire, indique la GCC

Cette dernière sait désormais quel est le contenu des conteneurs passés par-dessus bord : des décorations de Noël, des meubles, des tables de poker, des vêtements, des jouets, des pièces de voitures en métal et industrielles, entre autres.

La GCC exhorte toutefois les résidents qui verraient ces conteneurs à ne pas les ouvrir. 

« Nous demandons à la population de rester loin d’eux, parce qu’au moins deux conteneurs renferment des produits extrêmement dangereux. »

— Une citation de  Mariah McCooey, commandante fédérale adjointe des incidents à la Garde côtière canadienne

L'amylxanthate de potassium est un produit utilisé dans l’industrie des mines, explique Zachary Scher, responsable provincial de l'intervention en cas d'urgence environnementale. 

On sait que c’est un produit soluble dans l’eau. Alors on ne s’attend pas à ce qu’il persiste dans l’environnement, explique-t-il. N’importe quel impact sur l’environnement aquatique sera grave et limité autour de la zone de déversement.

Deux navires propulsent de l'eau sur le feu à bord du Zim Kingston, qui se trouve à environ 8 km de Victoria.

Les unités environnementales provinciales, fédérales et des membres de Premières Nations essaient toujours de déterminer les conséquences environnementales de ces contaminants.

Photo : La Presse canadienne / Chad Hipolito

Des relevés de surveillance sur la qualité de l’air ont également été effectués à 106 endroits le long des côtes de Victoria, indique Paul Barrett. Aucun n’a montré de taux de contamination présentant un risque pour la santé publique.

Vendredi, le Zim Kingston a perdu une partie de sa cargaison à l’entrée du détroit Juan de Fuca, à cause de la météo, selon Danaos Shipping Co.

Samedi, la GCC a reçu un appel concernant un incendie déclaré sur le navire. Une dizaine de conteneurs avaient brûlé à la fin de la journée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !