•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19, réconciliation et sécheresse au menu du discours du Trône

Le palais législatif de la Saskatchewan en automne.

Une nouvelle session de l'Assemblée législative de la Saskatchewan a débuté mercredi avec le discours du Trône.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Le discours du Trône prononcé mercredi par le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan, Russell Mirasty, met de l’avant la gestion de la COVID-19 dans la province, la réconciliation avec les peuples autochtones et les effets de la sécheresse sur l’agriculture.

Au vu de certains événements qui ont ponctué la gestion de la pandémie en Saskatchewan, le gouvernement provincial compte présenter un projet de loi qui empêchera les manifestants de restreindre l'accès aux hôpitaux.

Russell Mirasty rappelle les différents investissements en santé faits par le gouvernement pour combattre la pandémie. Il souligne que le gouvernement a investi plus de 530 millions de dollars cette année pour soutenir les efforts visant à lutter contre la  COVID-19.

Ces sommes ont servi à approvisionner la province en équipements de protection individuelle pour les travailleurs de la santé et en tests de dépistage. Ils ont également servi au traçage des contacts des personnes exposées au virus et au programme de vaccination.

De plus, la province a investi 15 millions de dollars pour soutenir la recherche sur la pandémie du laboratoire VIDO-InterVac de l'Université de la Saskatchewan.

L'effort de réconciliation

Un monument commémoratif en l'honneur des survivants et de ceux qui ont été touchés par la tragédie des pensionnats sera construit sur le terrain de Government House, la résidence officielle du lieutenant-gouverneur à Regina.

Le gouvernement a également annoncé en juin qu'il fournira 2 millions de dollars à la Fédération des nations Autochtones souveraines de la Saskatchewan (Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan ) pour continuer les recherches des tombes d’enfants disparus dans les pensionnats pour Autochtones en Saskatchewan.

La province rappelle avoir signé avec la Première Nation Cowessess une entente portant sur la protection de l'enfance qui est la première entente du genre au Canada.

Relancer l’agriculture

La sécheresse qui a frappé l’Ouest cette année est un défi important pour le gouvernement. Il a mis en place un plan de croissance qui comprend du soutien aux producteurs.

Pour 2022, la province investira 2,5 millions de dollars supplémentaires dans le développement de l'approvisionnement en eau agricole.

La province indique avoir investi 119 millions de dollars en soutien direct aux éleveurs par le programme Agri-relance. Elle affirme aussi avoir augmenté le paiement de la prestation provisoire Agri-stabilité 2020 de 50 % à 75 %.

Croissance économique

Le gouvernement oriente la croissance économique en fonction de plusieurs objectifs, notamment la création de 100 000 emplois et l’augmentation de la valeur des exportations de 50 % d’ici 2030. La Saskatchewan souhaite investir un autre 30 milliards de dollars dans les infrastructures d’ici 2030.

Par ailleurs, des projets de grandes envergures d’une valeur de 10 milliards de dollars sont prévus, notamment la construction d’une nouvelle mine de potasse, trois nouvelles usines de broyage de canola et l’agrandissement majeur d’une usine existante.

En éducation

Alors que les réseaux sociaux sont un outil de communication en croissance, la province souhaite mobiliser les jeunes quant à une meilleure utilisation de ces plateformes. Le ministère de l’Éducation de la Saskatchewan lance la campagne Faites une pause pour encourager les jeunes à utiliser les médias sociaux de manière saine et responsable.

Concrètement, la campagne vise à sensibiliser le public sur l’utilisation et les effets de ces plateformes, en abordant notamment comment le temps passé devant un écran peut nuire au développement des jeunes.

La sécurité

La Saskatchewan ajoutera 60 policiers et 11 policiers en civil à ses rangs pour renforcer la sécurité. Elle mettra sur pied une équipe spéciale, la Saskatchewan Trafficking Response Team pour cibler les criminels qui transportent des armes et des drogues illégales. Cette équipe sera composée notamment de 30 agents de la Gendarmerie royale du Canada (Gendarmerie royale du Canada) et de 6 policiers municipaux.

En environnement

Finalement, la province développera une marque pour promouvoir la haute qualité et la durabilité environnementales des produits fabriqués en Saskatchewan, en plus de miser sur la capture carbone.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !