•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination : des cliniques dans les écoles, un élément clé

Un enfant se fait vacciner.

La vaccination des 5 à 11 ans pourrait débuter bientôt. (Archives)

Photo : Associated Press / David Goldman

Radio-Canada

Selon un groupe d'experts qui conseille le gouvernement de l'Ontario, l'organisation de cliniques de vaccination contre la COVID-19 dans les écoles constitue une stratégie clé dans le cadre du plan d'immunisation des enfants.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que les écoles joueraient un rôle important dans la campagne de vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans, une fois que Santé Canada aura approuvé les vaccins pour ce groupe d'âge.

Elle a ajouté que la vaccination pourrait se faire après les heures de travail et les fins de semaine, afin que les parents puissent être avec leur enfant au moment de la vaccination.

Selon le Groupe consultatif scientifique ontarien, les recommandations des fournisseurs de soins de santé seront également utiles, tout comme les systèmes visant à rappeler aux parents la première et la deuxième dose de leurs enfants, ainsi que la communication en matière de santé publique pour lutter contre la désinformation et favoriser des attitudes positives à l'égard de la vaccination.

Les experts affirment que la communication ne doit pas être axée sur les seringues. Elle doit plutôt porter sur les avantages, comme la protection des grands-parents, le maintien de l'ouverture des écoles et la participation en toute sécurité à des activités de loisirs, peut-on lire dans le document publié mardi.

Ils ajoutent qu'il sera également important d’élaborer une stratégie pour permettre la vaccination de jeunes qui veulent se faire vacciner contre l'avis de leurs parents.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !