•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux décès confirmés dans la fusillade de Faro

Panneau de bienvenue de la ville de Faro.

La ville de Faro se situe à quatre heures de voiture de Whitehorse, au nord-est.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Radio-Canada

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a confirmé que deux personnes étaient décédées et qu’une autre avait été blessée lors de la fusillade mardi à Faro, une communauté située à environ quatre heures de route, au nord de Whitehorse.

Lors d’une conférence de presse, mercredi, la GRC a fait savoir que les deux victimes étaient un homme de 73 ans et une femme de 42 ans. La police n’a pas souhaité dévoiler leurs noms par respect pour leurs familles.

Le 26 octobre, vers 13 h , la police a reçu un premier appel concernant des coups de feu liés à une dispute conjugale, sans donner plus de détails.

Des membres du détachement de la GRC à Faro se sont rendus dans une résidence de la rue Harper où ils ont trouvé un homme gravement blessé. L’assaillant avait quitté les lieux quand la police est arrivée, a affirmé le surintendant principal Scott Sheppard.

Les agents ont fait appel à des renforts et ont prodigué les premiers soins à la personne blessée. Celle-ci est traitée pour des blessures graves, mais son état de santé est stable.

Des membres de la GRC sont ensuite allés dans une autre résidence de la même rue, où ils ont trouvé une femme âgée de 42 ans, inconsciente. Malgré des tentatives pour la réanimer, son décès a été confirmé sur place.

La sécurité publique étant la priorité absolue, des agents se sont rendus à l’école de la ville pour aider le personnel à placer l’école en confinement barricadé, afin de prévenir toutes menaces pour les élèves, les enseignants et le personnel de l’école, a poursuivi M. Sheppard.

Six chefs d’accusation

Par la suite, et alors que des renforts étaient arrivés à Faro, la GRC a reçu d’autres appels signalant des coups de feu aux alentours de la rue Yates et du lotissement Tintina. C’est dans cette zone que les agents de la GRC ont confronté le suspect et l’ont placé en détention vers 14 h.

Selon la police, personne n’a été blessé lors de cette interpellation.

C’est en vérifiant l’état de santé des personnes vivant dans les résidences à proximité que la police a constaté le décès de l’homme de 73 ans.

Le surintendant principal de la GRC, Scott Sheppard, s'exprime aux micros lors d'une conférence de presse.

Le surintendant principal de la GRC, Scott Sheppard, a affirmé mercredi que deux personnes étaient décédées suite à la fusillade qui a eu lieu mardi à Faro.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Le suspect, Ralph Bernard Shaw, qui a comparu au téléphone, fait l’objet de six chefs d’accusation : deux pour meurtre au premier degré, deux pour tentative de meurtre et deux pour voies de fait graves.

Actuellement en détention provisoire dans la communauté voisine de Ross River, il devra comparaître devant la justice le 3 novembre prochain.

Un choc pour les habitants

La communauté, décrite comme calme par ses habitants, était sous le choc mercredi et dans un état de tristesse selon le maire sortant, Len Faber.

Les gens ne savent pas quoi penser [...] c’est tout simplement impensable que ça se soit passé ici.

Serge Villneuve et Line Grenon sont devant une résidence près de laquelle une fusillade a eu lieu.

Serge Villneuve et Line Grenon disent ressentir de la peine suite à la fusillade qui a eu lieu à Faro, la ville où ils résident depuis cinq ans.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

Serge Villneuve et Line Grenon, qui vivent à Faro depuis cinq ans, ne cachent pas être tombés dans les bras de leurs amis, des Québécois expatriés comme eux, en apprenant la nouvelle mardi.

Ils ont aussi un couple d’amis qui vit si proche de là où les coups de feu ont été tirés que leur habitation est considérée comme une scène de crime. 

Quand on a reçu le coup de fil à la mine qu’il y avait eu des coups de feu tirés chez eux, on a stressé puis on est vite revenus à la maison pour voir la famille, nos femmes, nos enfants , explique M. Villeneuve.

Ils souhaitent aider leurs proches à surmonter le drame.

Du soutien pour les résidents de la communauté

Le premier ministre du Yukon, Sandy Silver, a qualifié la situation de réellement tragique.

« Nos coeurs sont lourds, c’est un moment très triste pour le Yukon et on se tient aux côtés des habitants de Faro en ces temps très difficiles. »

— Une citation de  Sandy Silver, premier ministre du Yukon

Selon un communiqué du gouvernement, les Services aux familles et aux enfants, et le ministère de l’Éducation travaillent de concert pour apporter une réponse de crise aux élèves et à l’équipe d'encadrement de l’École Del Van Gorder.

Les Services aux victimes ainsi que les Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie sont également déployés pour apporter des conseils et une assistance immédiate à la communauté.

Drapeaux en berne et veillée à la chandelle

Le maire de Dawson, Wayne Potoroka, a fait savoir que les drapeaux de l'hôtel de ville étaient en berne pour honorer les victimes de Faro, ce qui est aussi le cas à Whitehorse.

Cela nous touche tous durement. Ils ne sont pas seuls dans leur chagrin, a écrit M. Potoroka sur Facebook.

Le message "nos coeurs sont avec les familles des victimes et la communauté" est affiché sur un panneau, à Faro.

Un jour après la fusillade, la Ville de Faro, au Yukon, lance un message de soutien à ses habitants.

Photo : Radio-Canada / Vincent Bonnay

La Première Nation Little Salmon Carmacks, dont les terres ancestrales se trouvent à proximité de Faro, se dit également ébranlée par la tragédie dans un communiqué de presse adressé au maire, au conseil municipal et aux résidents de la communauté.

De la part de tous nos citoyens, nous vous offrons notre amour, notre respect, nos prières et notre sincère sympathie, peut-on lire dans le document publié mercredi matin.

La Première Nation ajoute qu'elle est disponible pour apporter du soutien et accompagner ceux qui le souhaitent dans le voyage vers la guérison.

Une veillée aux chandelles sera organisée mercredi à partir de 18 h à côté de l'École Del Van Gorder.

L’enquête est toujours en cours et la GRC dit poursuivre plusieurs pistes. Elle fait aussi savoir qu’une importante présence policière se trouve toujours à Faro.

Avec des informations de Vincent Bonnay et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !