•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Projet Montréal propose un « métrobus » sur Henri-Bourassa

Éric Alan Caldwell s'adresse aux médias, entouré de Will Prosper et d'Émilie Thuillier.

Éric Alan Caldwell, responsable de la mobilité sous l'administration Plante, a présenté le projet de « métrobus » qui devrait faciliter le transport en commun sur le boulevard Henri-Bourassa.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

À l'image du Service rapide par bus (SRB) Pie-IX, un « métrobus » verra le jour en plein centre du boulevard Henri-Bourassa, a promis mercredi Projet Montréal, qui souhaite ainsi faciliter le transport en commun sur cet axe très achalandé.

Comme le laisse entendre son nom, le « métrobus » proposé par l'équipe de la mairesse sortante, Valérie Plante, se veut un service rapide et fiable, soustrait aux aléas du trafic de par son emplacement au centre du boulevard.

Accessible toute la semaine, 24 heures sur 24, ce service doit permettre à ses usagers de gagner jusqu'à 10 minutes sur l'ensemble d'un tracé de 10 km, a fait valoir Éric Alan Caldwell, candidat comme conseiller de Ville du district d’Hochelaga et responsable de la mobilité sous l'administration Plante.

On peut penser qu’à l’heure de pointe, on n’attendra pas plus que deux minutes un autobus, a-t-il estimé. Le service sera néanmoins performant en dehors des heures de pointe, a-t-il assuré.

Sur ce tronçon de route, on compte 60 000 passages quotidiens en autobus, a poursuivi M. Caldwell. Pour vous donner une idée, c'est la moitié de ce que sera l'achalandage de tout le REM de l'Est!

Mais le boulevard Henri-Bourassa a beau être l'une des voies les plus achalandées de la STM, les arrondissements qu'il traverse – comme Montréal-Nord, Ahuntsic-Cartierville et Saint-Laurent – demeurent mal desservis par le transport en commun.

On est enclavés, a déploré Will Prosper, candidat à la mairie de Montréal-Nord. Certains habitants du secteur mettent des heures pour de se rendre au centre-ville, a-t-il donné en exemple. Et pour beaucoup de jeunes dans notre communauté, c'est un facteur dissuasif, qui les décourage parfois de se rendre à l'école ou au travail, a-t-il soutenu.

Will Prosper répond aux questions des journalistes à l'extérieur, près du terminus Henri-Bourassa.

Will Prosper se présente sous la bannière de Projet Montréal dans Montréal-Nord, où il brigue le poste de maire d'arrondissement.

Photo : Radio-Canada / Charles Contant

À terme, le « métrobus » relierait le terminus Henri-Bourassa à la station du Ruisseau du REM 1.0, à la limite de Saint-Laurent et d'Ahunstic-Cartierville, et à la station Montréal-Nord du REM de l'Est. Le trajet permettrait de rejoindre le SRB Pie-IX et la gare exo Bois-de-Boulogne.

Ce projet permettrait d'atténuer la fracture qu'est le boulevard Henri-Bourassa, a soutenu Émilie Thuillier, qui brigue un nouveau mandat à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville, où elle siège depuis 12 ans.

Ses huit voies de circulation sont source de stress pour les habitants, a-t-elle souligné.

« Avec le même espace, on va être capable de déplacer plus de gens de manière sécuritaire et […] plus rapide aussi. »

— Une citation de  Émilie Thuillier, candidate de Projet Montréal à la mairie d'Ahuntsic-Cartierville

Les travaux d'aménagement du futur métrobus débuteraient dans le prochain mandat d'une nouvelle administration Plante.

Selon Éric Alan Caldwell, les coûts du projet sont évalués à environ 60 millions de dollars. Projet Montréal a toutefois bon espoir d'obtenir le soutien de Québec pour financer l'aménagement du métrobus, les voies réservées étant d'ordinaire financées par le ministère des Transports, a-t-il expliqué.

En plus des études déjà lancées par la STM, des consultations publiques auraient lieu pour entendre les préoccupations des habitants et des entreprises des secteurs concernés, a assuré Projet Montréal.

En août dernier, l'administration Plante avait déjà annoncé son intention d'améliorer le réseau en aménageant de nouvelles « infrastructures de type SRB », en service 24 heures sur 24, sur des « axes stratégiques » comme Henri-Bourassa.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !