•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Saint-Jean à T.-N.-L. suspend les matchs des Growlers

Le Centre Mile One reçoit un budget annuel de la Ville de Saint-Jean.

Le Centre Mile One, à Saint-Jean (archives).

Photo : CBC/Geoff Bartlett

Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, la Ville de Saint-Jean annule les matchs de hockey des Growlers, en ECHL, et interdit l’accès à l’aréna au propriétaire de l’équipe, le groupe Deacon Sports and Entertainment. Des employés ont présenté des allégations de « conduites irrespectueuses en milieu de travail ».

Selon le maire de Saint-Jean, Danny Breen, des employés de l’organisation chargée de gérer le Centre Mile One (St. John’s Sports and Entertainment) ont présenté ces allégations contre Deacon Sports and Entertainment.

Compte tenu de la gravité de la situation, nous n’avons pas d’autre choix que d’agir. Nous savons que cela est décevant pour les amateurs de hockey, mais la santé et le bien-être de nos employés est notre priorité, affirme le maire Breen.

La ville ne donnera pas de détails sur la nature des allégations. Une enquête est en cours.

Le prochain match de l’équipe devait se dérouler le 5 novembre.

Sur son fil twitter, l’équipe des Growlers de Terre-Neuve-et-Labrador s’excuse auprès de ses fans, pour qui il est impossible d’acheter des billets pour les prochains matchs de la saison.

Les Growlers sont le club-école des Maple Leafs de Toronto dans l'ECHL. L'équipe a indiqué qu'elle tentait de relocaliser les Growlers au Coca-Cola Coliseum, le domicile des Marlies de Toronto, leur club-école de la Ligue américaine de hockey, pendant l'enquête.

Avec les informations de CBC et de La Presse Canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !