•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La session d’automne de l’Assemblée législative débute mercredi à Regina

Une vue aérienne sur le Palais législatif de Regina, en automne.

Le lieutenant-gouverneur Russel Mirasty fera un discours devant la Chambre à Regina.

Photo : Radio-Canada / Trent Peppler

Radio-Canada

La session d’automne de l'Assemblée législative de la Saskatchewan débute mercredi après-midi avec le discours du Trône, qui sera vraisemblablement dominé par la pandémie et la reprise économique de la province.

Les travaux parlementaires vont durer 25 jours.

Le lieutenant-gouverneur de la Saskatchewan, Russel Mirasty, fera son discours à la Chambre à 14 h.

Le premier ministre, Scott Moe, en avait déjà énoncé les lignes lors d'une intervention à la Chambre de commerce de Saskatoon lundi. 

Scott Moe a notamment évoqué la quatrième vague et ses conséquences sur la province durement frappée. Il a également insisté sur les chantiers d’une reprise économique comme les emplois, les exportations et les ventes dans le secteur manufacturier. Il annonçait aussi que la lutte au crime serait l'une de ses priorités.

L'opposition a pour sa part annoncé mardi qu'elle consacrerait chaque jour de cette session à relever les échecs du gouvernement sur la gestion de la pandémie.

Des changements à la Chambre

Dès jeudi matin, les membres de l’Assemblée législative devront élire un nouveau vice-président. Nadine Wilson exerçait ce rôle durant la dernière session jusqu'à ce qu'une fausse déclaration à propos de son statut vaccinal l’ait contrainte à démissionner. 

L’opposition compte aussi un membre de moins. En août, le député de longue date Buckley Bélanger a quitté son siège afin de se présenter sous la bannière libérale à la dernière élection fédérale. Il a été défait dans la circonscription de Desnethé-Missinipi-Rivière Churchill. Le siège qu'il occupait au provincial dans Athabasca demeure vacant jusqu'à une élection partielle.

Mercredi, les députés siégeront pour une troisième fois depuis le début de la pandémie, et contrairement à la session du printemps, les visiteurs seront admis en tant qu'observateurs à la période de questions. Ils devront toutefois être pleinement vaccinés ou présenter un test de dépistage négatif.

Avec les informations d'Adam Hunter

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !