•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grands défis du nouveau ministre fédéral de la Santé en pleine pandémie

Le ministre Jean-Yves Duclos.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos

Photo : La Presse canadienne

Le député de Québec, Jean-Yves Duclos, aura de grandes responsabilités à porter. Il vient d’être nommé ministre fédéral de la Santé en pleine pandémie, alors que les provinces clament de plus en plus fort qu’elles ont besoin rapidement d’une hausse importante des transferts en santé.

Pour Jean-Yves Duclos, le ministre canadien de la Santé a deux rôles majeurs à jouer dès maintenant. Il doit s’assurer que la pandémie soit derrière nous au plus vite et ensuite protéger les Canadiens contre toute résurgence du virus, sous une forme ou une autre.

Si la quatrième vague frappe de façon moins importante qu’anticipé au Québec, la réalité est différente dans d’autres provinces comme l’Alberta, où le taux de vaccination est moins élevé et où le système hospitalier a été sollicité davantage qu’au Québec au cours des dernières semaines.

La Saskatchewan compte également plusieurs éclosions, au point où les Forces armées canadiennes ont commencé à être déployées lundi après-midi dans cette province pour aider à combattre la quatrième vague de COVID-19.

Transfert de matériel entre une ambulance et un avion militaire des Forces armées canadiennes en Saskatchewan.

Les Forces armées canadiennes sont arrivées en Saskatchewan le 25 octobre 2021.

Photo : Radio-Canada / Don Somers

Un avion transportant du personnel et du matériel médical, consacrés au transfert des patients vers l’Ontario, y a notamment été envoyé par le gouvernement fédéral.

Jean-Yves Duclos souligne que l'Agence de la santé publique du Canada a un rôle clé à jouer pour conseiller les provinces dans la marche à suivre afin d'endiguer la pandémie. Il en fera une priorité.

Un homme se fait vacciner.

Les travailleurs de la santé ont maintenant jusqu'au 15 novembre pour se faire vacciner contre la COVID-19.

Photo : getty images/istockphoto / AtlasStudio

Vaccination

La solution va aussi passer par la vaccination d’une partie encore plus grande de la population canadienne.

Le nouveau ministre est persuadé d’y parvenir.

On a la chance d'être, selon certains indicateurs, le meilleur pays dans le monde pour l'opération de vaccination. C'est parce que le gouvernement canadien et les provinces ont travaillé très, très fort ensemble, a souligné Jean-Yves Duclos en entrevue à l'émission Première heure.

Un médecin en tenue de protection avec une visière et un masque se tient à l'entrée d'une chambre de soins intensifs d'un hôpital.

Un médecin en tenue de protection avec une visière et un masque se tient à l'entrée d'une chambre de soins intensifs d'un hôpital.

Photo : Radio-Canada / Alison Northcott

Transferts en santé

Sa nomination étant récente, le député de Québec refuse de dire quel mandat précis lui a été confié par le premier ministre Justin Trudeau. Il y a toutefois fort à parier que la question des transferts en santé sera soulevée rapidement.

Les ministres applaudissent.

Le premier ministre Justin Trudeau et la gouverneure générale, Mary May Simon, se présentent devant les ministres nouvellement assermentés.

Photo : Radio-Canada / Justin Tang

Le Conseil de la fédération demande à Ottawa d'augmenter de 28 milliards de dollars les transferts en santé et de les hausser ensuite de 5 % par an.

Les provinces souhaitent que les dépenses en santé du fédéral passent de 22 % à 35 % des coûts défrayés par les provinces.

Cela équivaut à faire passer ces transferts de 42 milliards à 70 milliards de dollars par année. 

François Legault à l'Assemblée nationale.

François Legault à l'Assemblée nationale

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Au Québec, François Legault réclame une hausse annuelle des transferts de 6 milliards de dollars.

Comme ses homologues, il exige que le financement se fasse sans condition et à long terme.

Lors de la campagne électorale fédérale, Justin Trudeau a promis une hausse des transferts, mais a aussi laissé entendre que ces sommes devraient être consacrées aux services aux aînés ou encore à l’embauche de médecins et d’infirmières.

Jean-Yves Duclos refuse de dire s’il y aura des conditions imposées ou non.

Les mots clefs, ce sont les mots collaboration et résultats. Dès aujourd'hui, je vais être en contact avec mes collègues des provinces et des territoires pour développer cette collaboration axée sur le respect des compétences, les responsabilités partagées et les résultats, se contente-t-il de répondre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !