•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil scolaire francophone provincial de T.-N.-L. est là pour rester

Pancarte du Conseil scolaire francophone provincial.

Le Conseil scolaire francophone provincial doit maintenant faire élire ses conseillers.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador n’abolira pas le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP). C’est ce qu’on apprend dans un communiqué envoyé par le CSFP, qui se réjouit de cette décision, affirmant que « l’éducation en français dans la province demeure dans les mains de sa communauté francophone ».

En mai dernier, un comité indépendant chargé d’analyser la restructuration du gouvernement provincial a formulé ses recommandations. Le rapport Greene recommandait des compressions importantes, dont l’abolition des commissions scolaires, incluant le Conseil scolaire francophone provincial

Dans un communiqué, la directrice générale du Conseil scolaire francophone provincial Kim Christianson, se dit soulagée que le ministre de l’Éducation ait reconnu nos droits constitutionnels permettant ainsi au Conseil scolaire francophone provincialde poursuivre sa mission et son engagement pour une qualité de l’éducation de langue française dans la provinc.

Une des prochaines étapes pour le Conseil scolaire francophone provincialsera de procéder à l’élection des conseillers qui, normalement, aurait eu lieu en même temps que les élections municipales tenues le 28 septembre. Une date de scrutin sera déterminée prochainement.

Tom Osborne.

Tom Osborne, ministre de l'Éducation de Terre-Neuve-et-Labrador (archives).

Photo : Radio-Canada / Patrick Butler

Le ministre de l’Éducation de Terre-Neuve-et-Labrador, Tom Osborne, affirme avoir travaillé avec le CSFP pour trouver des solutions. 

 La décision a été prise de ne pas abolir le CSFP. Ils ont moins de 400 étudiants dans la province. [...] Nous travaillons ensemble pour trouver des économies possibles. 

Le ministre affirme que le conseil scolaire a fait sa part et qu’ensemble, ils ont pu faire des économies d’environ 100 000 dollars pour le budget de cette année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !