•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux ambulanciers recevront leur peine en janvier après la mort d’un bon Samaritain

Les deux accusés écoutent la lecture du verdict dans une salle d'audience.

Les ambulanciers Steven Snively et Christopher Marchant avaient sous-estimé la gravité des blessures de Yosif Al-Hasnawi, selon le jugement.

Photo : CBC / Pam Davies

Radio-Canada

Les deux ambulanciers de Hamilton, en Ontario, ont été reconnus coupables en juin dernier de ne pas avoir fourni les choses nécessaires à l’existence.

Steven Snively, 55 ans, et Christopher Marchant, 32 ans, avaient été appelés à intervenir le soir du 2 décembre 2017, à la suite d'une fusillade.

La victime Yosif Al-Hasnawi a succombé à ses blessures à l'hôpital après avoir été atteinte par balle. L'homme de 19 ans s'était porté au secours d'un aîné harcelé par deux jeunes près d'un dépanneur.

Les ambulanciers pensaient à tort que Yosif Al-Hasnawi avait été blessé seulement par une décharge de carabine à plomb. Ils ont mis 23 minutes à quitter les lieux de la fusillade pour l'amener à l'hôpital.

Dire qu'il s'agit d'une affaire tragique serait un euphémisme, a déclaré le juge Harrison Arrel, en rendant son verdict en juin dernier.

Ce dernier doit communiquer la peine le 18 janvier.

Photo d'archives de Yosif Al-Hasnawi devant un micro.

La victime, Yosif Al-Hasnawi.

Photo : Al-Mustafa Islamic Centre

La Couronne réclame une peine d'emprisonnement de deux ans et demi et demande au juge d'évaluer la possibilité de hausser les accusations pour le chef d'homicide involontaire.

La défense rétorque que si la Couronne voulait déposer des accusations d'homicide involontaire, le tout aurait dû être fait avant le début du procès.

Me Jeffrey Manishen dit que les lieux étaient sombres le soir du drame et qu'il y avait de la confusion sur ce qui s'était passé, ce qui a pu amoindrir le jugement de ses clients. Selon lui, les deux ambulanciers devraient écoper d'une peine avec sursis de six à neuf mois, suivie d'une probation et de 100 heures de travaux communautaires.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.