•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les choix de Justin Trudeau pour son nouveau Cabinet salués au Manitoba

Justin Trudeau parle au micro, avec ses 38 ministres derrière lui.

Justin Trudeau s'adresse aux journalistes après l'assermentation de son nouveau Cabinet.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Radio-Canada

Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé la composition de son Cabinet de 38 ministres, mardi. Plusieurs éléments de ce Conseil des ministres sont salués au Manitoba.

Le député fédéral de la circonscription de Saint-Boniface-Saint-Vital, Daniel Vandal, est de retour au Conseil des ministres.

Celui qui a été élu pour une troisième fois dans cette circonscription de Winnipeg le 20 septembre, conserve son poste de ministre des Affaires du Nord. À cette tâche s’ajoute la responsabilité de Développement économique Canada pour les Prairies et de l’Agence canadienne de développement économique du Nord.

Cette nouvelle rassure la Société de la francophonie manitobaine (SFM), qui salue la réélection d’un francophone et son maintien en tant que ministre.

La nouvelle présidente de la SFM considère cette nomination comme étant positive pour l’économie de la communauté francophone du Manitoba.

D’avoir un ministre qui reconnaît les atouts dans la communauté francophone et la manière dont la communauté peut contribuer à attirer des business dans la ville. De contribuer à l’économie, ça va beaucoup nous aider, commente Angela Cassie.

La SFM a également un œil très attentif sur ce que fera la nouvelle ministre des Langues officielles. Angela Cassie trouve pertinent le choix de l’Acadienne Ginette Petitpas Taylor à ce poste, elle qui succède à Mélanie Joly.

Angela Cassie

La présidente de la SFM, Angela Cassie, souligne que la responsabilité des Langues officielles revient à une députée acadienne qui connaît la réalité des minorités linguistiques.

Photo : Radio-Canada

Angela Cassie a bon espoir que les engagements concernant la modernisation de la Loi sur les langues officielles se poursuivront avec cette nouvelle ministre.

Comme Acadienne, la nouvelle ministre est très au courant des enjeux de nos communautés. On peut aller de l’avant. Le temps des consultations est fini et c’est le temps de passer à l’action, exprime-t-elle.

La SFM se dit également confiante en ce qui a trait à la gestion de l’immigration francophone, nécessaire à la vitalité de la francophonie dans l’Ouest.

Les Autochtones en faveur de la nomination de Marc Miller

Ancien ministre des Services aux Autochtones, Marc Miller hérite du ministère des Relations Couronne-Autochtones. Il remplace Carolyn Bennett.

La Fédération métisse du Manitoba qui avait entretenu de bonnes relations avec l’ancienne ministre, au point d’obtenir la reconnaissance de son gouvernement, espère pouvoir aller plus loin avec Marc Miller.

Nous sommes très confiants et à l’aise avec le ministre Miller et nous croyons que nous allons continuer de travailler sur l’accord portant sur notre autonomie gouvernementale, déclare le président de la MMF, David Chartrand.

Arlend Dumas pose à La Fourche à Winnipeg.

Arlen Dumas est le grand chef de l’Assemblée des chefs du Manitoba

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Du côté de l’Assemblée des chefs du Manitoba, le grand chef Arlen Dumas se dit prêt à travailler avec le ministre.

Je crois que d’avoir le ministre Miller à ce ministère va bénéficier à tout le monde. Il apporte une expérience très pertinente qui influencera sa manière d’aborder certains dossiers, indique Arlen Dumas, qui souligne la fraîcheur de l'approche du ministre.

Patty Hajdu remplacera M. Miller en tant que ministre des Services aux Autochtones. Arlen Dumas dit avoir hâte de travailler avec ces ministres vers la voie de la réconciliation.

Des agriculteurs saluent la stabilité

Aux prises avec une sécheresse record en 2021, les agriculteurs se réjouissent de la stabilité au conseil des ministres à Ottawa pour leur secteur d’activité.

La députée de Compton-Stanstead au Québec, Marie-Claude Bibeau, conserve son poste de ministre de l’Agriculture.

C’est bénéfique d’avoir une ministre de l’Agriculture familière. Nous pouvons ainsi bouger rapidement et aborder des enjeux que KAP avait soulevés durant les élections, souligne Bill Campbell, président de Keystone Agricultural Producers.

Quant au député de Winnipeg Centre-Sud, Jim Carr, ce dernier se trouve maintenant éjecté du Cabinet, alors que le gouvernement libéral n’aura plus de représentant spécial pour les Prairies.

Avec les informations d'Émile Lapointe et de Charles-Étienne Drouin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !