•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : 35 cas dont 3 décès dans le CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes

Le CHSLD et son affiche.

Le Centre d'hébergement Notre-Dame-de-Lourdes est situé dans le quartier Saint-Sauveur à Québec. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale fait état mardi de 35 cas, dont 3 décès au CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes aux prises avec une éclosion de COVID-19 depuis le 8 octobre.

Ce sont huit unités différentes de l'établissement situé dans le quartier Saint-Sauveur à Québec qui sont touchées. De plus, la transmission est toujours active dans le milieu.

Les visites ont été suspendues temporairement depuis vendredi pour assurer la sécurité de tous et éviter la transmission, indique dans un courriel le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale. Toutes les familles ont été appelées. La situation sera réévaluée vendredi prochain.

Toutefois, les visites pour des raisons humanitaires, soins palliatifs, sont toujours autorisées, est-il précisé.

Une troisième dose devancée

Tous les résidents du centre d’hébergement avaient reçu les deux premières doses du vaccin. Mais cette éclosion a poussé le CIUSSS à devancer l'administration de la troisième dose du vaccin contre la COVID-19 dans les 30 établissements de la région de la Capitale-Nationale.

Initialement prévue à partir du 20 octobre, la campagne de vaccination a débuté 5 jours plus tôt. Elle a été réalisée en quatre jours par les employés des CHSLD.

Le réseau de la santé rappelle que le délai minimum entre la deuxième et la troisième dose est de cinq mois.

Le CHSLD Notre-Dame-de-Lourdes avait déjà été touché par une éclosion de COVID-19 en mai 2020.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !