•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lueur d’espoir pour le démarrage de l’usine Bioénergie AE Côte-Nord à Port-Cartier

L'usine de biocarburant Bioénergie AE Côte-Nord de Port-Cartier.

L'usine de biocarburant Bioénergie AE Côte-Nord de Port-Cartier (Archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L’intention d’ArcelorMittal de remplacer son utilisation de mazout par de l’huile pyrolytique pour ses installations fait renaître l’espoir d’un démarrage de l’usine Bioénergie AE Côte-Nord à Port-Cartier. Si l'entente entre les deux entreprises se concrétise, ArcelorMittal prévoit d'acheter l'intégralité de la production de l'usine de Bioénergie AE Côte-Nord.

Cette entente n'est pas encore signée. Par contre, dans une réponse transmise par écrit, ArcelorMittal indique qu'elle prévoit être en mesure de prendre toute la production de Bioénergie, soit 36 à 40 millions de litres par année, ce qui [lui] permettrait de substituer par de l’huile pyrolytique 23 % du mazout lourd [qu'elle utilise] à notre usine de bouletage.

Grâce à cette entente avec ArcelorMittal, l'usine Bioénergie AE Côte-Nord, dont l'ouverture initiale était prévue pour 2017, pourrait enfin lancer sa production d’huile pyrolytique en 2022.

Ces prévisions réjouissent le maire de Port-Cartier, Alain Thibault.

« Ils vont prendre toute la production de biocarburant de Bioénergie. Donc, ça assurerait la pérennité de l’entreprise. »

— Une citation de  Alain Thibault, maire de Port-Cartier

Des acteurs du monde des affaires de Port-Cartier soutiennent que la direction de l’usine Bioénergie AE Côte-Nord met les bouchées doubles pour garantir un démarrage rapide des activités.

[Dans les] prochains mois, ça devrait repartir. Les administrateurs sont positifs dans ce sens-là. [...] Arcelor qui veut utiliser l’huile pyrolytique, ca nous encourage davantage, soutient à ce propos le commissaire industriel pour Développement économique Port-Cartier, Bernard Gauthier.

De son côté, la direction de l'entreprise Bioénergie AE Côte-Nord n'a pas répondu à nos demandes d'entrevue.

Vue aérienne de l'usine de bouletage d'ArcelorMittal à Port-Cartier.

L'usine de bouletage d'ArcelorMittal à Port-Cartier (Archives)

Photo : ArcelorMittal

Rappelons que l’usine de biocarburant Bioénergie AE Côte-Nord n’a jamais pu lancer la production d'huile pyrolytique comme prévu en 2017.

L’entreprise a connu des problèmes d'équipement. Au printemps dernier, l'entreprise s'est placée sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers.

Le maire de Port-Cartier espère un dénouement rapide dans ce dossier.

C’est sûr qu’on attend un développement là-dedans, et dans les meilleurs délais, indique-t-il.

À sa fermeture en décembre dernier, l'usine Bioénergie AE Côte-Nord comptait une trentaine d'employés.

L'huile pyrolytique est un biocarburant issu du chauffage accéléré de la biomasse en l’absence d’oxygène, selon Ressources naturelles Canada.

D'après les informations de Lambert Gagné-Coulombe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !