•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eau contaminée à Iqaluit : un déversement historique en cause

L'extérieur du centre d'épuration.

Le centre de traitement de l'eau d'Iqaluit où un réservoir a été contaminé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville d’Iqaluit a confirmé mardi qu’un déversement historique d’hydrocarbure près de son centre de traitement de l’eau a causé la contamination du système d’eau potable de la capitale du Nunavut.

Les 8000 résidents de la capitale du Nunavut sont privés d’eau du robinet depuis que les autorités ont identifié la présence de carburant dans l’un de ses réservoirs souterrains.

En entrevue mardi, la directrice générale d'Iqaluit, Amy Elgersma, a confirmé que l’enquête sur le sol près du centre de traitement de l’eau a permis de découvrir un déversement historique souterrain.

Selon elle, une vieille citerne de stockage rouillée découverte dans un espace vide souterrain près du réservoir en ciment contaminé s’est déversée dans le sol.

Nous ne savons pas quelle est la raison d’être ou l’utilité de cette citerne, explique Amy Elgersma. Mais cela fait partie de notre enquête sur l’utilisation historique [du sol] et comment cette citerne s'est retrouvée là et pourquoi.

Amy Elgersma devant une peinture.

Amy Elgersma est la directrice générale de la ville d'Iqaluit.

Photo : CBC

La Ville a signalé le déversement au gouvernement du Nunavut et a retenu les services d'une entreprise professionnelle pour gérer le déversement et le nettoyage du site, selon elle.

Un plan d’assainissement du site sera mis en place avec les ingénieurs de la municipalité.

La vidange du système se poursuit

Cette nouvelle découverte a aussi permis de confirmer encore une fois que les autres réservoirs et infrastructures d’aqueducs de la ville n’ont pas été touchés ou contaminés.

La Ville dit avoir contourné le réservoir contaminé dans son système de filtration, mais l’ordre de ne pas boire l’eau du robinet reste en place.

La vidange des conduites d’eau du centre de traitement se poursuit pour éliminer les traces d’hydrocarbure. Selon la directrice générale, la prochaine étape, celle de la vidange des conduites d’eau de la ville, devrait se terminer jeudi.

Ce sera ensuite au tour des résidents de faire couler l’eau des tuyaux de leurs maisons. Un avertissement public sera lancé quand il sera temps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !