•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comme prévu, Ciment Mcinnis est devenu le mauvais élève

Dès sa construction, les écologistes ont ciblé la future cimenterie de Port-Daniel-Gascons comme ce qui allait devenir le plus grand émetteur de gaz à effet de serre (GES) de la province. C'est maintenant chose faite.

L'usine de Ciment McInnis à Port-Daniel-Gascons

L'usine de Ciment McInnis à Port-Daniel-Gascons est devenue en 2020 la plus importante émettrice de GES du Québec.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Radio-Canada

Avec plus de 1,2 million de tonnes métriques de CO2, Ciment McInnis a été en 2020 le grand émetteur de gaz à effet de serre (GES) du Québec.

Selon des données du ministère de l'Environnement, ces émissions ont augmenté de près de 200 000 tonnes, entre 2019 et 2020, pour atteindre 1,2 million, juste devant la raffinerie Jean-Gaulin d’Énergie Valéro, à Lévis.

Invité à commenter, le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a blâmé libéraux et péquistes pour l'héritage de la cimenterie McInnis. C’est l’héritage de leur aveuglement électoraliste et de leur oubli de la crise climatique , soutient Gabriel Nadeau-Dubois.

Québec solidaire propose d'imposer une taxe spéciale aux grands pollueurs tandis que le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre-Plamondon, souhaite que Québec accompagne les grands pollueurs, comme la cimenterie de Port-Daniel-Gascon, pour les inciter à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Paul St-Pierre-Plamondon croit que le gouvernement doit mettre en place des mesures pour forcer Ciment McInnis à trouver des sources d'énergie alternative, comme la biomasse forestière.

La porte a d’ailleurs été ouverte au printemps dernier par le nouveau propriétaire, Votorantim Cimentos.

Le Groupe a fait savoir lors de son acquisition au printemps dernier qu’il souhaitait explorer diverses options pour réduire son empreinte environnementale.

L’entreprise brésilienne a précisé qu’elle pourrait se tourner vers la biomasse forestière ou les déchets domestiques comme combustibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !