•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un scénario de juin était « remarquablement juste », selon un médecin en chef adjoint

Quatre infirmiers sortent un patient en civière d'un avion.

Ce patient de la Saskatchewan arrivé à Toronto le 25 octobre pour y être soigné, fait partie des 12 patients transférés jusqu'ici.

Photo : Reuters

Radio-Canada

Une modélisation datant de juin dernier réalisée par l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) a projeté avec précision la vague d'hospitalisations que traverse actuellement la province.

Présentée au gouvernement cet été, cette modélisation a été rendue publique jeudi dernier au cours d'une assemblée virtuelle réunissant des médecins de la SHA. Ce scénario avait prédit la quatrième vague de COVID-19 dans la province.

Selon le médecin hygiéniste en chef adjoint, John Froh, il s'agit d'une prédiction « remarquablement juste » de la progression de la COVID-19 dans la province au cours de l'automne.

Le scénario a projeté avec précision le nombre de personnes qui seraient infectées par la COVID-19 et hospitalisées quotidiennement de juin à octobre.

La modélisation prédisait ainsi qu'à la mi-octobre 75 patients atteints de COVID-19 seraient aux soins intensifs, ce qui correspond à la réalité.

Je lis des commentaires ou des questions qui demandent : "Les modélisations sont-elles précises? Qu'est-ce que c'est au juste?" Or, ici, nous avons un exemple parfait de modélisation, a expliqué John Froh.

Le manque d'accès aux modélisations de COVID-19 de la province a été soulevé à plusieurs reprises au cours des dernières semaines. Le mois dernier, le Nouveau Parti démocratique a, par exemple, demandé au gouvernement de rendre publique la modélisation sur laquelle il a basé sa décision de mettre fin aux restrictions sanitaires à compter du 11 juillet.

Lors d'une assemblée virtuelle réunissant des médecins, le 24 septembre dernier, la médecin hygiéniste en chef de la SHA, Susan Shaw, a déclaré à ses collègues que le ministère de la Santé avait décidé de ne pas transmettre aux médecins de la province les modèles produits, bien que ces modélisations soient toujours réalisées.

Mercredi dernier, le gouvernement a publié un scénario datant du 20 octobre, selon lequel le nombre d'hospitalisations pourrait plus que doubler d’ici la fin de l’année si aucune nouvelle mesure de santé n’est prise et si les Saskatchewanais ne changent pas de comportement dans les prochaines semaines.

Comme le plus récent scénario dévoilé la semaine dernière, la modélisation de juin indiquait que, en l'absence de mesures sanitaires supplémentaires, le nombre de patients atteints de COVID-19 dans les unités de soins intensifs augmenterait fortement cet automne.

Avec les informations de Guy Quenneville

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !