•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Gatinois inculpé pour de faux certificats de vaccination contre la COVID

Gros plan sur une main tenant un téléphone avec une application attestant que le porteur du certificat a été vacciné contre la COVID-19.

L'enquête a été ouverte en septembre 2021 (Archives).

Photo : Getty Images / Onfokus

Radio-Canada

L’Unité des fraudes organisées du Service de police d’Ottawa a inculpé un homme de Gatineau de plusieurs infractions liées à la fraude, à la lumière d’une enquête ouverte en septembre 2021.

En septembre dernier, l’Unité des fraudes organisées du Service de police d’Ottawa a reçu de l’information qu’un individu de la région de Gatineau vendrait de faux certificats de vaccination [contre la] COVID-19. Donc, l’enquête a été mise en branle par la section des fraudes, raconte Martin Dompierre, porte-parole du Service de police d'Ottawa (SPO).

Cette enquête approfondie a nécessité l’intervention de la Section des crimes de rue et autres Unités, ainsi qu’à plusieurs organismes d’application de la loi, explique la police.

Elle a abouti à l’arrestation et à l’inculpation, lundi, de Pierre Patry, 27 ans, de Gatineau.

Il fait face à deux chefs pour des infractions d’emploi d’un document contrefait, deux chefs de contrefaçon, deux chefs de possession de produits de la criminalité de moins de 5000 $, ainsi que de complot visant la perpétration d’un acte criminel, de recyclage des produits de la criminalité et de possession d’une substance réglementée en vue d’en faire le trafic.

Du laxisme entre provinces voisines

Le stratagème de M. Patry, explique M. Dompierre, consistait à procurer à des individus un faux certificat de vaccination de la province voisine. Un résident de Gatineau travaillant en Ontario pouvait ainsi, par exemple, le contacter pour obtenir un certificat frauduleux attestant avoir reçu une vaccination complète en Ontario.

Et à l’aide de la carte d’assurance maladie du Québec, accompagnée des faux certificats émis de la province de l’Ontario par M. Patry, les gens se présentaient au centre de vaccination du Palais des congrès pour obtenir un code QR valide au Québec confirmant la vaccination complète, raconte M. Dompierre.

Une démarche qui pouvait fonctionner d'un côté comme de l'autre de la rivière des Outaouais, ajoute-t-il.

On détermine que c’était plus facile par manque de vérification, poursuit l'agent de la police d'Ottawa, qui indique que les vérifications étaient peu ou pas existantes entre les provinces voisines.

Le SPO ne sait pas encore combien d'individus se sont procuré de tels certificats, mais selon M. Dompierre, il en coûtait 1400 $ pour obtenir un certificat attestant d'une vaccination complète.

Les clients recherchés

M. Patry a été relâché sur remise d’un engagement assorti de conditions. Sa comparution devant les tribunaux est prévue pour une date ultérieure.

Parallèlement, l’enquête se poursuit et d’autres accusations pourraient être portées, précise la police d’Ottawa qui rappelle aux résidents d’Ottawa que le fait de vendre, d’acheter, d’employer ou d’accepter sciemment de faux documents d’accréditation de vaccination contre la COVID-19, que ce soit un certificat ou un passeport, est un acte criminel, et que les contrevenants seront poursuivis avec toute la rigueur de la loi.

Pour nous, c’est un dossier qui est très important parce qu’on parle de sécurité publique. Les gens qui utilisent ces preuves de vaccination qui sont frauduleuses mettent en péril la santé et la sécurité de tous les autres résidents qui sont doublement vaccinés. C’est très sérieux [...] Présentement, l’enquête [se penche] sur une autre facette pour savoir qui a acheté ces certificats-là et ces gens-là, si la preuve le démontre, feront face à des accusations criminelles également, indique le porte-parole du SPO, en entrevue à ICI Ottawa-Gatineau.

Prendre part à de telles infractions expose toute la population à un risque accru et fragilise la santé publique, ajoute la police d'Ottawa dans son communiqué diffusé mardi.

La police d'Ottawa demande à toute personne détenant des renseignements relatifs à des fraudes de ce genre de les communiquer à l’Unité des fraudes organisées de la police d’Ottawa en composant le 613 236-1222, poste 5492.

Avec les informations d'Alexandra Angers

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.