•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Officiers mécaniciens et de navigation : entente de principe entre les Métallos et la STQ

Un navire sur la rivière Saguenay qui arrive bientôt au port; on peut voir de la brume autour du navire.

L'entente de principe concerne entre autres des officiers mécaniciens et de navigation de la traverse de Tadoussac.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Laurie Dufresne

Une entente de principe a été adoptée entre les membres de la section locale 9599 du Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, et la Société des Traversiers du Québec (STQ).

Près de 120 officiers mécaniciens et de navigation, dont ceux de la traverse de Tadoussac et ceux de la traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout, l'ont entérinée dans une proportion de 94,5 %.

L’entente est survenue le 7 octobre dernier. Vu l’avancement dans les négociations, une grève avait été évitée en août.

Sur le plan salarial, une augmentation de 14 à 24 % est garantie, selon les classes d'emploi. Un comité sera formé pour la réévaluation des tâches.

Luc Laberge, permanent au syndicat des Métallos, indique que sur le plan normatif, plusieurs points ont été bonifiés et clarifiés.

Des journées de congé maladie peuvent être transférées en congés mobiles. Ou entre autres l'arbitrage accéléré pour les cas de contestation d'assurance collective, ce qui nous permet de rendre les assurances collectives plus rapides aux travailleurs [...]. Et la banque de temps supplémentaire pourrait désormais être utilisée pour le délai de carence, lorsque les travailleurs tombent en assurances collectives, explique-t-il.

La convention collective de cette section locale du Syndicat des Métallos était échue depuis avril 2020.

Le nouveau contrat est d'une durée de trois ans.

La présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel, le ministre des Transports, François Bonnardel, et le président-directeur général de la Société des traversiers du Québec, Stéphane Lafaut, saluent la signature de cette entente et se réjouissent du résultat.

Impasse avec d'autres syndicats

À noter qu’une grève de quatre jours est à prévoir dans les prochains jours à la traverse Matane–Baie-Comeau–Godbout, en raison d’une impasse dans les négociations entre la STQ et ses travailleurs syndiqués de la CSN.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !