•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’eau brune inquiète des résidents de Bathurst

Deux verres remplis d'eau trouble.

Les autorités municipales de Bathurst soutiennent que l’eau de son réseau de distribution est potable malgré sa couleur brune. Les verres ci-dessus ont été remplis durant la première semaine d’octobre.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

La ville de Bathurst au Nouveau-Brunswick connaît des problèmes d’eau brune. Elle a produit un avis d’eau trouble au début d’octobre après avoir reçu de nombreuses plaintes de citoyens.

Joël Picard, un résident de Bathurst, explique que l’eau qui sortait de son robinet semblait claire, mais une fois son verre rempli, il a remarqué que l’eau avait une odeur et un goût de terre.

M. Picard a signalé le problème à la municipalité en juin. Cette dernière lui a répondu que l’eau était potable. Sa famille a continué de la consommer jusqu’à ce que le mauvais goût de terre devienne trop fort.

D’autres résidents affirment aussi que l’eau du robinet devient brune et qu’elle a une odeur et un goût de terre.

Des vêtements tachés après la lessive

Les autorités municipales ont prévenu le public de vérifier la couleur de l’eau avant de faire la lessive. Mais elles n’ont pas recommandé aux gens de faire bouillir l’eau avant de la consommer parce qu’elles jugent que ce n’est pas nécessaire.

Joël Picard, l'air soucieux, devant son évier de cuisine dans lequel il fait couler de l'eau.

Joël Picard s'inquiète de la qualité de l'eau potable qui provient du réseau de distribution de la ville de Bathurst. Il montre sa facture pour ce service municipal.

Photo : CBC/Alexandre Silberman

Le goût terreux de l’eau n’a pas suffisamment inspiré confiance à Joël Picard pour qu’il en boive, souligne-t-il. Lorsqu’il a vu que le problème était répandu dans la communauté, il a décidé de boire plutôt de l’eau embouteillée.

Selon M. Picard, d’autres résidents ont signalé des taches sur leurs vêtements après la lessive. Il affirme que l’une de ces personnes a rempli d’eau sa machine à laver six fois pour avoir enfin de l’eau claire dedans et faire sa lessive.

Aucun danger pour le public, selon les autorités

Les autorités municipales ont dit que personne n’était disponible pour une entrevue.

Mais le porte-parole Luc Foulem indique dans une déclaration écrite que la qualité de l’eau est testée à divers endroits plusieurs fois par semaine, conformément aux directives provinciales en matière de santé.

Des résidents soutiennent que les problèmes ont commencé plus tôt cette année et qu’ils surviennent de temps en temps pendant des mois.

Les autorités municipales disent avoir été informées de la décoloration de l’eau le 5 octobre.

Selon Luc Foulem, la turbidité de l’eau distribuée est inférieure aux niveaux requis et les tests démontrent que le taux de chlore résiduel est acceptable. Selon lui, il n’y a aucune raison de croire que l’eau n’est pas potable.

Si les tests avaient révélé un danger pour le public, la municipalité aurait immédiatement informé le ministère de la Santé et lancé un avis de faire bouillir l’eau avant de la consommer, assure M. Foulem.

Des causes possibles de la couleur brunâtre

Selon les autorités municipales, le problème de turbidité se produit à l’extérieur des installations de traitement de l’eau potable. Elles disent que des changements de mise sous pression à l’extérieur des installations semblent avoir résolu le problème. Des résidents ont affirmé à CBC que la qualité de l’eau s’est améliorée.

La turbidité peut être causée par d’anciennes conduites en fer ou simplement par la présence de particules dans l’eau à la source, selon le directeur d’un institut de recherche de l’Université Dalhousie sur les ressources d’eau, Graham Gagnon.

Bathurst compte entreprendre en 2022 un programme de rinçage unidirectionnel des conduites d’eau en espérant que cela va réduire la fréquence des épisodes d’eau brune dans son réseau de distribution.

Plus tôt en octobre, Joël Picard a dit que la qualité de l’eau commençait à s’améliorer. Mais lorsqu’il a donné une entrevue à CBC, il a rempli un verre d’eau pour vérifier la qualité et la couleur brune était de retour.

M. Picard a dit croire que le problème n’est pas encore résolu.

D’après un reportage d’Alexandre Silberman, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !