•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cérémonie du jour du Souvenir se tiendra au parc Mémorial de Sudbury

Plusieurs tentes en bordure d'un monument d'un parc vers la fin de l'automne.

Plusieurs tentes sont montées à proximité du cénotaphe, un monument central au déroulement de la cérémonie.

Photo : Radio-Canada / Sara MacMillan / CBC

Radio-Canada

La cérémonie du jour du Souvenir du Grand Sudbury se déroulera au parc Mémorial le 11 novembre prochain. Or, ce parc sert présentement de campement à plusieurs personnes sans-abri.

On ne veut pas manquer de respect à ceux qui vivent dans le parc Mémorial, insiste Jennifer Huard, la présidente de la section locale 564 de la Légion royale du Canada à Lockerby.

Mais le comité organisateur tient vraiment à souligner le jour du Souvenir à cet endroit.

« Les organisateurs n’ont même pas songé à trouver un autre emplacement pour la cérémonie, ce parc appartient aux anciens combattants. »

— Une citation de  Jennifer Huard, présidente de la filiale locale 564 de la Légion royale du Canada à Lockerby

C'est le parc où se trouvent le mur et le cénotaphe commémoratifs des anciens combattants, rappelle cette dernière.

Changement de lieu

Depuis des décennies, le jour du Souvenir se tient à l'intérieur, à l’aréna de Sudbury, à la demande des vétérans de la Deuxième Guerre mondiale, précise Mme Huard.

Plusieurs tentes dans un parc.

Le nombre de sans-abri est en hausse à Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Sara MacMillan / CBC

Mais voilà plusieurs années que la nouvelle génération de vétérans nous demande d’organiser une cérémonie extérieure, indique-t-elle.

Afin d’obtenir un permis pour l’événement, le comité organisateur a rencontré différents représentants de la Ville, du service policier et du Bureau de santé publique de Sudbury et districts.

« La Ville nous a confirmé que le campement sera démantelé et que tout sera nettoyé à temps pour l’événement. »

— Une citation de  Jennifer Huard, présidente de la filiale locale 564 de la Légion royale du Canada à Lockerby

De son côté, la Ville du Grand Sudbury a décliné la demande d’entrevue de CBC, mais a confirmé par écrit que nettoyer la zone entourant le lieu de cérémonie est une priorité pour la Ville avant le jour du Souvenir.

Ce même communiqué précise que le nettoyage ne veut pas nécessairement dire que ceux qui campent présentement dans le parc seront évincés de force.

La Ville veut apprendre à mieux gérer les campements

La Ville a récemment embauché un consultant basé à Toronto pour examiner la meilleure façon de gérer les campements de sans-abri et d’offrir un soutien à ceux qui y vivent.

Dans son rapport, Iain De Jong insiste sur le fait qu’il est préférable d’attendre que les résidents des campements les quittent volontairement au lieu de les démanteler de force.

C’est d'ailleurs l'un des points de discussion prévus à l’ordre du jour de la prochaine réunion du conseil municipal mardi soir.

Le campement du parc Mémorial.

Plusieurs personnes ont trouvé refuge au parc Mémorial l'été dernier à Sudbury, malgré les interdictions de camping. (Archives)

Photo : CBC/Jonathan Migneault

Démantelé pour la 2e fois en quelques mois

Après avoir reçu des appels de citoyens citant des enjeux de sécurité publique et pour le bien-être des personnes installées dans le parc, des agents municipaux ont procédé au démantèlement du campement au début du mois de juillet dernier.

La Ville estime que 9 tentes et de 18 à 20 personnes étaient installées dans le parc au moment du démantèlement du campement.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !