•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mona Fortier devient présidente du Conseil du Trésor

Mona Fortier marche avec sa fille dehors.

Mona Fortier est nommée présidente du Conseil du Trésor.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

La députée libérale franco-ontarienne, réélue dans la circonscription fédérale d’Ottawa-Vanier, Mona Fortier, est nommée présidente du Conseil du Trésor.

Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé mardi l’équipe ministérielle avec laquelle il va entreprendre son troisième mandat, lors d’une cérémonie d’assermentation tenue à la résidence de la gouverneure générale, Mary May Simon.

Mona Fortier remplace donc Jean-Yves Duclos qui occupait le poste lors de la dissolution du gouvernement avant les élections fédérales.

Avant les élections, Mme Fortier occupait le poste de ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances.

Elle a été élue pour la première fois dans la circonscription lors d'une élection partielle en 2017 et a remporté le siège lors des élections générales de 2019 et de 2021.

Le maire d'Ottawa, Jim Watson, a été un des premiers à féliciter Mme Fortier mardi avant-midi, dans un message publié sur Twitter.

En entrevue à ICI Ottawa-Gatineau, le vice-président national de l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC), Stéphane Aubry, a aussi témoigné de sa joie quant à la promotion de Mona Fortier.

M. Aubry dit que son organisation est très heureuse des nouvelles personnes qui vont travailler avec nous, spécialement avec Mona Fortier, disant avoir eu de très bonnes relations avec elle lorsqu’elle occupait les fonctions de députée de la capitale nationale.

Quand [il y a eu] les problèmes de Phoenix, elle nous a approchés pour savoir comment appuyer les fonctionnaires, se souvient-il, précisant aussi être heureux que ce soit une personne de la région qui occupe ce poste, facilitant ainsi le développement d’une très bonne relation pour les années à venir.

Seule représentante de la capitale nationale

Pour la région de la capitale nationale, il s'agit toutefois d'un certain recul. Mona Fortier en sera la seule députée à siéger au sein du Cabinet. Certains se disent que ce ne sera pas suffisant pour faire valoir les intérêts des résidents d’Ottawa et de l’Outaouais auprès de Justin Trudeau.

On a sans doute pensé qu'en lui offrant un plus gros ministère, on compenserait le fait qu'il n'y a pas deux ministres dans la région d'Ottawa. Ce qui s'est passé, c'est qu'on n'a pas remplacé Catherine McKenna, [...] qui était un poids lourd du gouvernement. Elle est remplacée par Mona Fortier, mais on n'a personne d'autre, a commenté la politologue et professeure de l’Université d’Ottawa, Geneviève Tellier.

Ginette Petitpas Taylor, députée de Moncton—Riverview—Dieppe au Nouveau-Brunswick, devient ministre des Langues officielles et remplace Mélanie Joly.

C’est un retour au Cabinet pour Mme Petitpas Taylor qui a été ministre de la Santé durant la 42e législature, entre août 2017 et novembre 2019.

De son côté, Filomena Tassi, députée de Hamilton-Ouest—Ancaster—Dundas en Ontario, devient ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, et responsable des relations avec les fonctionnaires fédéraux, dont plusieurs sont installés dans la région de la capitale fédérale.

On est très heureux. On a aussi eu une belle relation avec elle dans le passé. Elle connaît bien le mouvement syndical et elle a une approche très productive. On va pouvoir bien avancer nos dossiers, notamment le NextGen qui remplacera Phénix, a poursuivi Stéphane Aubry, de l’IPFPC.

Mme Tassi en est à son troisième poste au Conseil des ministres en autant de mandats. Elle a siégé en tant que ministre des Aînés et ministre du Travail au cours de la 42e et de la 43e législature respectivement.

Le dernier Cabinet de M. Trudeau comptait 37 ministres, alors que le nouveau en compte 38. Conformément au précédent établi en 2015, il comporte un nombre égal d’hommes et de femmes.

Avec les informations d’Estelle Côté-Sroka, de Fiona Collienne et d’Ismaël Sy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !