•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des candidats écartés veulent une injonction pour retarder l’élection à la FSIN

Le chef de la FSIN, Bobby Cameron, lors d'un rassemblement le 1er juin 2021 au pensionnat autochtone de Muskowekwan, en Saskatchewan, afin de rendre hommage aux 215 dépouilles du pensionnat de Kamloops.

Le chef sortant de la FSIN, Bobby Cameron, lors d'un rassemblement le 1er juin 2021 au pensionnat autochtone de Muskowekwan, en Saskatchewan.

Photo : CBC / Mickey Djuric

Radio-Canada

La menace d’un report plane sur l'élection du chef et vice-chefs de la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN) prévue jeudi, car des candidats écartés de la course en appellent désormais aux tribunaux pour repousser le vote.

Non seulement ils cherchent à en savoir davantage sur les raisons du rejet de leur candidature, mais ils réclament une injonction du juge pour retarder le vote. 

Un fonctionnaire de la Cour fédérale du Canada confirme que la demande des contestataires avait été reçue, mais qu’un juge ne s'était pas encore prononcé à ce sujet lundi après-midi.

Figurant parmi les candidats écartés du poste de chef, Wallace Fox affirme pourtant avoir suivi « la bonne procédure ». Il se serait acquitté des démarches en bonne et due forme, mais n'a jamais reçu de réponse. On ne lui a donné aucune explication quant à l'absence de son nom sur la liste des candidatures finales. Il n'est pas non plus parvenu à faire appel.

Le sénat de la FSIN demande également un report du vote jusqu'à ce que la situation soit clarifiée.

Les faits et les preuves qui ont été utilisés pour disqualifier les candidats qui voulaient concourir pour les élections de la FSIN doivent être définis et documentés, mentionne une déclaration rédigée par plusieurs sénateurs.

L'ancien chef de la FSIN et membre du sénat Sol Sanderson indique que des démarches ont été entreprises à l’interne pour régler le problème, mais sans résultats.

Lundi, aucun membre de l'administration de la FSIN n’avait donné suite à la demande d’entrevue de CBC. Les responsables de la Fédération avaient indiqué que l'élection suivrait son cours comme prévu.

Avec les informations de Jason Warick

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !