•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Débat de Trois-Rivières : des attaques bien préparées et des positions bien ancrées

Valérie Renaud-Martin et Jean Lamarche assis à des tables séparés par un plexiglas.

Regardez le débat entre Jean Lamarche et Valérie Renaud-Martin

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Des répliques bien préparées ont marqué le plus récent débat réunissant les principaux candidats à la mairie de Trois-Rivières, mercredi. Le maire sortant Jean Lamarche et la conseillère sortante Valérie Renaud-Martin se sont affrontés au cours d’un débat organisé par ICI Mauricie Centre-du-Québec.

Des répliques cinglantes

Entre 2019 et 2020, 1287 nouvelles personnes se sont installées à Trois-Rivières selon le plus récent décret du ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, ce qui représente une hausse d’environ 1 %.

Sur ce sujet, la conseillère sortante en a profité pour décocher une flèche à son adversaire en lui rappelant que c’est durant son mandat comme maire que le coût des camps de jour a été augmenté ainsi que le tarif pour accéder à l’île Saint-Quentin. Quel est le prochain service que vous allez couper ou le prochain tarif que vous allez augmenter ?, lui a-t-elle demandé.

Trois-Rivières est la place où les camps de jour sont les moins chers parmi les grandes villes au Québec, a souligné Jean Lamarche qui affirme qu’il y aura aussi des rabais pour les plus démunis.

Jean Lamarche a aussi envoyé des flèches à son adversaire. Vous avez proposé, pour ensuite voter contre l’aménagement du parc industriel 40-55, et ce, malgré l’aval de nos spécialistes en environnement et d’un certificat d'autorisation du ministère de l’Environnement de la Lutte aux changements climatiques, a-t-il lancé avant d’ajouter : ça, madame, c’est du jamais vu.

C’est ça avoir du courage politique, a-t-elle répondu en mentionnant ne pas avoir eu toutes les informations en main au moment de décider de proposer la résolution. Elle explique notamment qu’elle n’était pas au courant de la présence d’une tourbière là et du fait que le certificat d'autorisation datait de 2014.

Jean Lamarche, Valérie Renaud-Martin et Marie-Claude Julien assis à des tables, avec le caméraman Pierre Germain qui filme.

Le débat était animé par Marie-Claude Julien qui est à la barre de l’émission Toujours le matin.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Concernant le plan directeur de revitalisation du Bas-du-Cap, Valérie Renaud-Martin a souligné que le maire sortant considère que ce projet fait partie de ses réalisations. À part mettre votre photo sur la première page, à quoi avez-vous contribué pour vrai dans l’élaboration de ce plan, lui a-t-elle demandé.

J’y ai mis mon grain de sel, affirme Jean Lamarche qui admet qu’une bonne partie du travail a été fait par des élus et des employés de la Ville. Le leadership authentique c’est ça aussi, c’est de savoir travailler avec les gens, de prendre les projets et de les amener plus, a-t-il répliqué.

L’annonce surprise d’une piscine à l’UQTR

Le sujet de l’offre de piscines a été abordé par Valérie Renaud-Martin. Est-ce que vous mentez à la population, M. Lamarche ou vous avez falsifié le document ?, lui a-t-elle demandé en faisant référence à un document présenté aux élus qui ne mentionnait pas que la nouvelle piscine serait à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Ni je mens ni je falsifie, a rétorqué Jean Lamarche. J’ai fait le choix pertinemment de ne pas annoncer la piscine de l’UQTR dans le cadre des Jeux du Canada, je ne voulais pas compromettre ou impliquer le comité des Jeux dans notre campagne électorale, je ne voulais les jeter dans la fosse aux lionnes.

Notre couverture des élections municipales au Québec en 2021.

« Je souhaite que Trois-Rivières, avec Bécancour et Shawinigan, devienne ni plus ni moins qu’un milieu reconnu mondialement pour les nouvelles énergies alternatives aux énergies fossiles. »

— Une citation de  Jean Lamarche, candidat à la mairie de Trois-Rivières
Jean Lamarche debout dans le studio devant une bannière annonçant l'émission Toujours le matin.

Jean Lamarche, quelques minutes avant le débat organisé par Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

« Je veux qu’on soit reconnu à travers la province du Québec comme étant la ville où il y a les meilleurs emplois et pour cela, il faut accompagner les entreprises. »

— Une citation de  Valérie Renaud-Martin, candidate à la mairie de Trois-Rivières
Valérie Renaud-Martin debout dans le studio devant une bannière annonçant l'émission Toujours le matin.

Valérie Renaud-Martin, quelques minutes avant le débat organisé par Radio-Canada.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Comment sauver le boisé des Estacades

Le boisé des Estacades est à vendre par son propriétaire et Marie-Claude Julien a voulu savoir jusqu’où les candidats sont prêts à aller pour sauver ce terrain.

Peut-être qu’on pourrait aller chercher l’aide de la communauté pour conserver ce bois-là, a affirmé Valérie Renaud-Martin, notamment avec des campagnes de financement pour amasser l'argent nécessaire à son achat.

Je pense qu’il faut être patient [...], je ne crois pas que ce soit à la Ville de le prendre, mais plutôt une organisation appuyée par la Ville, a-t-il dit en mentionnant qu’il ne croit pas que le risque d’un projet de développement urbain sur ce terrain est imminent.

La façade du hangar dans le port.

Le maire sortant a par ailleurs déclaré, lors du débat, que le hangar numéro 1, au port de Trois-Rivières, était en train d’être vidé dans le but de lui confier une éventuelle nouvelle vocation.

Photo : Radio-Canada

GES des grands événements, comme le GP3R

À savoir si les grands événements qui se tiennent à Trois-Rivières doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), les deux candidats ont une vision très semblable.

On doit les accompagner vers [une réduction des GES], a déclaré Valérie Renaud-Martin. Imposer des critères, ce serait pertinent, mais je dois dire qu’ils font beaucoup d’efforts, a-t-elle ajouté.

Jean Lamarche a aussi l’impression que les organisations comme le Grand Prix de Trois-Rivières (GP3R) et le Festivoix ont l’intérêt et la motivation d’améliorer leur bilan carbone et est d’accord qu’il faut les accompagner dans l’atteinte de cet objectif.

Comment écouter le débat  : 

L’avenir de la marina de l’île Saint-Quentin

Au sujet de la marina de l’île Saint-Quentin, Valérie Renaud-Martin a déclaré qu’elle est ouverte au déménagement de cette installation ailleurs dans la ville. Est-ce leur souhait?, a aussitôt répliqué Jean Lamarche. La conseillère sortante affirme qu’elle en discutera avec les responsables de la marina. Le maire sortant a quant à lui déclaré qu’il n’envisage pas un déménagement de la marina, en mentionnant avoir rencontré ses dirigeants la semaine dernière.

Vaccination obligatoire pour les élus

Considérant que la vaccination est obligatoire pour les élus à Québec et à Ottawa, l’animatrice Marie-Claude Julien a demandé aux candidats s’ils étaient favorables à cette mesure au niveau municipal.

Avant de prendre une telle décision, il faut collaborer avec la santé publique, a répondu Valérie Renaud-Martin qui a dit ne pas vouloir se prononcer davantage sur ce sujet, tout en ajoutant qu’elle est doublement vaccinée.

Jean Lamarche a déclaré qu’il est d’accord à ce que les élus municipaux soient adéquatement vaccinés pour pouvoir siéger en présentiel à l’hôtel de ville. Il a précisé qu’il est un ambassadeur de la campagne de vaccination menée par les autorités régionales de la santé.

Valérie Renaud-Martin et Jean Lamarche assis à des tables séparés par un plexiglas.

La soirée électorale à Radio-Canada

Le jour du scrutin, le 7 novembre, vous pourrez suivre le dévoilement des résultats sur les ondes d’ICI Première de 20 h à 23 h dans une émission radio animée par Marie-Claude Julien. 

Dès 20 h 45, la cheffe d’antenne du Téléjournal Mauricie–Centre-du-Québec week-end, Sarah-Désilets Rousseau, sera en direct sur la page Facebook d’ICI Mauricie Centre-du-Québec et sur le site de radio-canada.ca/mauricie.

Nos équipes seront sur le terrain pour vous parler des différentes courses à la mairie et des postes de conseillers.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !