•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident à Domtar : pas d’information sur l’état de santé des travailleurs coincés

Sylvain Bricault tient une photo sur laquelle on voit l'usine de Domtar. On aperçoit l'usine derrière lui.

L'échafaudage était monté sur « toute la hauteur de l'édifice » de Domtar, indique Sylvain Bricault.

Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

Radio-Canada

Les équipes de sauvetage ne savent toujours pas dans quel état se trouvent les deux travailleurs coincés sous un échafaudage à la suite d'un accident survenu la nuit dernière à l'usine Domtar, à Windsor. Elles sont toujours à pied d'œuvre pour les retrouver.

Le directeur général de Domtar, Sylvain Bricault, avait peu de nouvelles informations sur la situation lors d'un point de presse, à 16 h. Il a souligné que les équipes de sauvetage n'ont pas de contact avec les employés coincés, mais qu'ils savent de façon approximative où ils se situent.

La partie supérieure de l'usine Domtar, qui s'élève sur plusieurs étages, est encerclée.

L'échafaudage était installé sur toute la hauteur de l'immeuble de Domtar, selon Sylvain Bricault.

Photo : Radio-Canada

L'accident est survenu à 1 h 35 lors de travaux d'entretien réalisés à l'intérieur d'un équipement servant à faire bouillir la pâte. Un échafaudage d'une vingtaine d'étages, soit toute la hauteur de l'édifice [...], se serait écroulé au moins jusqu'au cinquième étage, selon M. Bricault. Trois travailleurs ont aussi été blessés à la suite de l’effondrement. Un des travailleurs blessés a été conduit à l'hôpital, où on ne craint pas pour sa vie, indique le directeur de Domtar.

Sylvain Bricault avait déjà fait un premier point de presse vers 8 h 30 pour faire le point sur la situation. Deux travailleurs sont toujours coincés. Les démarches sont en cours pour effectuer leur sauvetage sécuritaire par des intervenants spécialisés avec la SQ, les ambulanciers et l'usine. Il a réitéré les mêmes informations quelques heures plus tard.

Il affirme ne pas savoir combien de temps il faudra pour extirper les travailleurs toujours coincés.

« Nous ne pouvons pas confirmer leur état de santé. »

— Une citation de  Sylvain Bricault, directeur général de Domtar

On parle d'une quantité importante de matériel [à déplacer]. On fait tout pour les secourir le plus rapidement possible. L'accès à l'intérieur de cet équipement-là est très limité. Il y a très peu de points d'accès, explique-t-il.

L'usine Domtar à Windsor.

Deux employés sont toujours coincés à la suite de l'effondrement de l'échafaudage.

Photo : Pixel Nord

Les personnes blessées ne sont pas des employés de Domtar. On peut confirmer que ce sont des travailleurs d'entrepreneurs, a dit M. Bricault. Ce dernier n'a pas voulu spécifier quelle entreprise était touchée. Nous avons plusieurs dizaines d'entrepreneurs sur place. L'enquête est en cours.

De l'aide psychologique a été offerte aux travailleurs, à leurs collègues ainsi qu'aux familles touchées par les événements. Au total, sept travailleurs sont traités pour un état de choc.

Pour le moment, toutes les activités qui ont lieu dans ce secteur sont mises sur pause. Nous sommes à évaluer les autres travaux dans l'usine pour nous assurer que les travailleurs qui continuent les travaux le fassent en santé et sécurité, a affirmé Sylvain Bricault.

Une voiture du service de sécurité de l'usine Domtar de Windsor.

Au moins trois personnes ont été blessées gravement lors d'un accident de travail à l'usine Domtar de Windsor.

Photo : Radio-Canada / René-Charles Quirion

Une douzaine de pompiers de la division sauvetage sont venus prêter main-forte aux équipes en place. Les enquêteurs des crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) sont sur place pour faire la lumière sur ce grave accident de travail. Le poste de commandement de la Sûreté du Québec est arrivé peu avant 13 h 30 sur les lieux.

L'enquête est en cours pour déterminer la cause de l'effondrement. Domtar collabore entièrement à l'enquête avec les intervenants, assure M. Bricault.

Des enquêteurs de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) y sont également, confirme la porte-parole de la CNESST Estrie, Dany Grondin. Nous avons été avisés de l’événement qui s’est produit. Nous allons recueillir les informations et rencontrer les témoins. Nous allons voir ce qui a pu se passer et faire des recommandations s’il y a lieu. C’est un accident de travail majeur, dit-elle.

Une ambulance de dos sur une route privée.

Une deuxième ambulance est arrivée sous le coup de 11 h 12 sur le terrain de l'usine Domtar de Windsor.

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

Travaux majeurs en cours

L'accident est survenu dans un contexte de travaux majeurs. L'usine est présentement en arrêt au niveau des opérations. Nous étions à préparer des travaux d'inspection dans cet équipement, a déclaré le directeur général de l'usine.

Dans un communiqué envoyé la semaine dernière, Domtar avisait la population de possibles épisodes d'odeur de soufre et de bruits d’évacuation de vapeur lors d'un arrêt majeur d’entretien du 23 octobre au 3 novembre.

Domtar avait avisé également la population de la présence de plusieurs centaines d’employés, d’entrepreneurs et de fournisseurs sur les lieux pour réaliser les travaux d’entretien.

Domtar

L'usine Domtar est un employeur important de l'Estrie. Elle embauche 875 personnes. De plus, les activités de l'entreprise génèrent environ 4000 emplois dans le secteur du bois dans la région.

En mai dernier, Paper Excellence, de la Colombie-Britannique, a fait l'acquisition du producteur de pâtes et papiers Domtar lors d'une transaction évaluée à 3 milliards de dollars américains (3,7 milliards de dollars canadiens).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !