•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les soins intensifs pour enfants sont presque pleins à T.-N.-L.

L'enseigne de l'hôpital.

Cinq des six lits de l’unité des soins pédiatriques intensifs de l’hôpital pour enfants Janeway, à Saint-Jean, étaient occupés en fin de semaine (archives).

Photo : CBC/Bruce Tilley

Radio-Canada

Tout enfant à Terre-Neuve-et-Labrador qui serait tombé gravement malade durant la fin de semaine aurait dû être transporté en Nouvelle-Écosse pour être soigné, a appris CBC.

En raison d’un manque de lits, l’unité des soins pédiatriques intensifs de l’hôpital pour enfants Janeway à Saint-Jean était en mode de déviation durant le week-end. Cela signifie que tout nouveau patient aurait pu être transporté à l’hôpital pour enfants IWK, à Halifax.

Selon un courriel interne obtenu par CBC, le personnel des quatre régies régionales de la santé de Terre-Neuve-et-Labrador a reçu la directive de stabiliser les patients avant de les faire transporter en Nouvelle-Écosse.

Il n’a pas été possible d’obtenir une confirmation que l’unité peut à nouveau accueillir des patients ni que tout nouveau patient doit toujours être transporté à l’hôpital IWK.

John Haggie.

Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, John Haggie (archives)

Photo : CBC / Mark Quinn

Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, John Haggie, a indiqué lundi qu’aucun patient enfant n’a dû être transporté hors de la province durant le week-end en raison d’un manque de ressources. Il a précisé que l’unité des soins pédiatriques intensifs de l’hôpital Janeway compte six lits et que cinq d’entre eux étaient occupés en fin de semaine.

La Régie de la santé de l’Est a communiqué avec l’hôpital IWK pour établir une solution de rechange au cas où le sixième lit devait recevoir un patient et qu’un septième patient arriverait, a expliqué le ministre Haggie.

La situation est inhabituelle. Le ministre a dit qu’il ne se souvient que d’une autre occasion où cela s’était produit. L’unité en question compte habituellement trois patients en moyenne.

Selon John Haggie, le problème n’est pas lié à la grappe de cas de COVID-19 dans la péninsule de Burin. Ces personnes sont majoritairement âgées de moins de 20 ans.

Quant à un manque de personnel dans l’unité, M. Haggie a dit qu’il n’était pas au courant de tout défi considérable. Il a toutefois indiqué que c’était le cas de l’unité des soins intensifs néonatals.

Étant donné qu’il s’agit de soins spécialisés dans les deux unités, le ministre a souligné qu’il peut être difficile d’y transférer du personnel d’autres unités.

Avec les renseignements de Darrell Roberts, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !