•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cabinet Trudeau : le ministre Sajjan pourrait avoir un nouveau portefeuille

L'engagement de Justin Trudeau envers la parité hommes-femmes et le départ de quatre figures féminines du Cabinet expliquent en partie le remaniement, qui aura lieu mardi à 10 h 30.

Harjit Sajjan en veston-caravate porte un turban sur la tête.

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan

Photo : La Presse canadienne

Radio-Canada

Harjit Sajjan ferait partie des nombreux ministres qui hériteront de nouvelles responsabilités lors du remaniement ministériel qui sera annoncé mardi matin à Ottawa. Steven Guilbeault devrait hériter du portefeuille de l'Environnement et Mélanie Joly devrait obtenir une promotion.

Des sources libérales qu'a consultées CBC disent s'attendre à un important remaniement ministériel, qui devrait inclure les titulaires de plusieurs portefeuilles importants, dont le ministre Sajjan, en poste depuis 2015.

Le numéro un de la Défense nationale, dont le ministère est dans la tourmente, devrait toutefois être nommé à la tête d'un autre ministère. Les conservateurs et les néo-démocrates réclamaient sa démission dans la foulée des allégations d'inconduite sexuelle dans les rangs supérieurs de l'armée, estimant que M. Sajjan, un ancien lieutenant-colonel, a échoué à gérer la crise.

On s'attend à ce que le premier ministre Justin Trudeau choisisse une femme pour lui succéder.

L'actuelle ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Anita Anand, est considérée comme l'une des candidates les plus sérieuses pour ce poste. Elle s'est illustrée en dirigeant les efforts d'acquisition de vaccins contre le coronavirus pendant la pandémie.

Une seule femme, l'ancienne première ministre conservatrice Kim Campbell, a jusqu'ici été ministre de la Défense. Elle avait occupé cette fonction pendant cinq mois, en 1993.

Deux ou trois ministres devraient en outre être écartés du Cabinet, selon ces sources.

Au moins une ministre de premier plan conservera son poste. Justin Trudeau a déjà indiqué que la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, avait accepté de conserver les deux responsabilités.

Chrystia Freeland, devant des drapeaux canadiens, s'adresse aux journalistes.

La vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland, devrait conserver ses deux chapeaux.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs femmes ministres à remplacer

M. Trudeau a indiqué que son Conseil des ministres serait de nouveau paritaire et aurait une répartition régionale appropriée.

Son engagement envers la parité et le départ, volontaire ou non, de plusieurs femmes ministres expliquent en partie le remaniement.

L'actuelle ministre de l'Infrastructure et des Collectivités Catherine McKenna, qui avait d'abord été à l'Environnement, n'a pas brigué de nouveau mandat.

Les ministres Maryam Monsef, Bernadette Jordan et Deb Schulte ont pour leur part été défaites aux élections de septembre.

De nouveaux visages au Cabinet?

Pascale St-Onge.

Pascale St-Onge a remporté la circonscription de Brome-Missisquoi.

Photo : Radio-Canada

Pascale St-Onge, élue dans Brome-Missisquoi, est considérée comme l'une des rares recrues ayant une chance de décrocher un rôle de ministre. Jusqu'à tout récemment, Mme St-Onge présidait la Fédération nationale des communications et de la culture.

Selon des sources, le député Sean Fraser, qui représente Nova-Centre, en Nouvelle-Écosse, depuis 2015, devrait faire son entrée au gouvernement.

L'ex-journaliste de CTV Marci Ien, élue dans Toronto-Centre, ainsi que Randy Boissonnault, qui a récupéré la circonscription d'Edmonton-Centre après sa défaite de 2019, figurent aussi parmi les nouveaux ministres potentiels.

Les conservateurs ont mis en garde contre la nomination de la députée transfuge de Fredericton Jenica Atwin, qui a quitté les verts le printemps dernier à la suite d'un différend avec la direction de ce parti au sujet du conflit israélo-palestinien. Jenica Atwin, qui avait qualifié Israël d'État d'apartheid, a été réélue le mois dernier en tant que libérale.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) et certains dirigeants autochtones ont pour leur part exhorté Justin Trudeau à se débarrasser de la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, qu'ils accusent de ne pas respecter l'engagement du gouvernement libéral en faveur de la réconciliation.

Le dernier remaniement remontait à janvier 2021.

Avant l'élection, le Cabinet Trudeau comptait 37 ministres, y compris le premier ministre. Son premier Cabinet, en 2015, comptait 35 personnes.

La rentrée parlementaire se fera le 22 novembre. Le Bureau de régie interne, l'organe directeur de la Chambre des communes, a indiqué que les députés fédéraux devront être entièrement vaccinés pour siéger à la Chambre des communes.

Avec les informations de CBC, et La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !